Comment suit-on la croissance des enfants ?

Mis à jour : Jeudi 28 Avril 2016

La croissance d'un enfant peut être suivie grâce à la mesure de sa taille, de son poids et son tour de tête (périmètre crânien). Dans le carnet de santé, certaines pages permettent de garder la trace de ces mesures et de les comparer avec les valeurs habituellement observées en France.

Que mesure le médecin ?

taille d'un enfant

Le médecin mesure trois paramètres : la taille et le périmètre crânien (en centimètres), ainsi que le poids (en kilogrammes). À partir de la taille et du poids, il calcule la corpulence (indice de masse corporelle). Ces quatre valeurs sont notées sur des graphiques figurant dans la partie "Courbes de croissance" du carnet de santé.

    Pour tracer les courbes de croissance, il est conseillé de mesurer et de peser son enfant :
  • tous les mois, de la naissance jusqu’à deux ans ;
  • au minimum tous les six mois jusqu’à six ans ;
  • au moins tous les ans jusqu’à la puberté.
La courbe de périmètre crânien
Cette courbe permet de surveiller la croissance en général et celle du cerveau en particulier. Les mesures du tour de tête sont généralement faites par le médecin. Elles sont particulièrement importantes la première année car elles permettent la détection précoce d’anomalies de développement du système nerveux.

Comment interpréter les courbes de croissance des enfants ?

Chaque graphique présente une ou deux zones blanches sur fond vert (voir illustration). Ces zones sont divisées en deux bandes prédessinées : la plus large, limitée par deux lignes continues contient la plus étroite, limitée par deux lignes pointillées. La ligne (non tracée) qui court au centre de ces deux bandes représente, pour chaque âge, la valeur moyenne observée chez les enfants français. Par exemple, sur l’illustration, la taille moyenne d’un enfant français est de 73 cm à l’âge de un an.

La courbe de taille des enfants de la naissance à 3 ans

Courbe de taille des enfants

(Source : Carnet de santé 2006 - Ministère de la Santé)

Cependant, tous les enfants ne se situent pas dans la moyenne sans, pour autant, présenter un problème de croissance. Les bandes blanches des graphiques reflètent cette variabilité : à un âge donné, deux enfants sur trois (ou un enfant sur deux selon les courbes) se situent dans la bande limitée par des lignes pointillées et 94 % d’entre eux se situent dans la bande limitée par des lignes continues. Une mesure située hors de la zone blanche peut donc être considérée comme inhabituelle, et ce d’autant plus qu’elle en est éloignée.

Pour une bonne interprétation des mesures, il est nécessaire de considérer l’évolution des courbes de croissance dans son ensemble et de ne pas tirer des conclusions hâtives sur une mesure unique située hors de la zone blanche. L’essentiel est que la croissance de votre enfant soit harmonieuse, qu’il grandisse et prenne du poids régulièrement. Ses courbes de poids, de taille et de corpulence doivent progresser parallèlement aux bandes blanches, qu’elles se situent plutôt vers le haut ou vers le bas de celles-ci.


La taille d'une personne adulte dépend de la taille de ses parents, de son origine ethnique et de son alimentation pendant l'enfance. En l'absence de facteurs exceptionnels (malnutrition, troubles hormonaux, etc.), la taille adulte d'un enfant peut être estimée compte tenu de sa taille à la naissance et de celle de ses parents.

Lire la courbe de taille des enfants

Entre quatre et dix ans, un enfant grandit en moyenne de cinq centimètres par an. Sur la courbe de taille (à la fin du carnet de santé), la taille de l'enfant doit augmenter régulièrement et parallèlement aux limites de la zone blanche. Si la taille de l'enfant se situe régulièrement au-dessous de la limite basse, cela peut signifier un retard de croissance (un retard statural), en particulier s'il y a une cassure ou une stagnation dans la progression de la courbe. Néanmoins, d'autres paramètres doivent être pris en compte pour établir un diagnostic de retard de croissance : la taille de l'enfant à la naissance, la taille des parents et l'âge osseux de l'enfant (voir encadré). La taille d'un enfant né de parents petits se situe le plus souvent dans la partie basse de la zone blanche.

Qu'est-ce que l'âge osseux ?
L’âge osseux reflète l’état de la maturation du squelette chez un enfant. Il est mesuré sur une radiographie du poignet et de la main gauche. Selon le degré d’ossification des os du poignet, et en les comparant à un atlas de radiographies de référence, un âge osseux lui est attribué. Si l’âge osseux est très inférieur à l’âge réel de l’enfant, le médecin a des raisons de suspecter un retard de croissance. Cet examen permet également d’estimer l’âge des enfants dont la date de naissance est inconnue.

Que faire en cas de problème de taille chez un enfant ?

Inutile de s’alarmer si votre enfant semble plus petit que ses camarades. Rien n’est joué avant la fin de la puberté, une période d’accélération de la croissance où tout peut changer et qui est plus tardive chez les garçons. La taille se stabilise en général à la fin de la puberté. Mais, dans certains cas, par exemple chez les enfants gymnastes ou danseurs, la croissance peut être retardée par une pratique sportive intensive. Il ne s’agit que d’un retard temporaire et ces enfants continuent à grandir après la fin de leur puberté (parfois jusqu’à vingt et un ans).

Si le médecin diagnostique un retard de croissance avéré, il mettra en place un traitement adapté aux causes de ce retard ; par exemple une alimentation plus riche et équilibrée ou un traitement par l’hormone de croissance, etc.


Pendant la croissance, l'augmentation du poids correspond au développement des os, des muscles et des organes, mais aussi à l'accumulation de réserves graisseuses. Cette accumulation est normale, surtout la première année où le poids de naissance triple. Le suivi du poids permet, entre autres, d'identifier précocement un risque d'obésité.

Lire la courbe de poids d'un enfant

Sur la p. 11 ou 12 selon le carnet de santé, on trouve un graphique destiné à tracer la courbe de poids du nouveau-né pendant son premier mois. Tracer cette courbe permet de surveiller les prises alimentaires de l’enfant. Il est conseillé de faire peser son bébé par un médecin entre le huitième et le quinzième jour après la naissance, afin de s’assurer de sa bonne croissance.

Sur les courbes de poids des enfants plus âgés (à la fin du carnet de santé), l’enfant doit progresser régulièrement selon une ligne à peu près parallèle aux limites de la zone blanche. Si le poids stagne, diminue ou augmente soudainement, il est préférable d’en parler avec votre médecin.

Le poids d’un enfant varie selon sa taille. En règle générale, plus un enfant est grand, plus il pèse lourd. Le poids peut également varier selon la morphologie de l’enfant. À taille égale, un enfant sportif est plus lourd car les muscles, du fait de leur richesse en eau, pèsent plus lourds que le tissu graisseux. Pour toutes ces raisons, l’évaluation du poids d’un enfant doit être faite compte tenu de ces différents facteurs. La mesure de la corpulence, qui prend en compte à la fois le poids et la taille d’un enfant, est un outil essentiel pour cette évaluation.

Quand parle-t-on d'un problème de poids chez un enfant ?

Si le poids de l’enfant se situe au-dessus des limites habituelles (hors de la zone blanche), on parle de surcharge pondérale. S’il se situe en dessous de ces limites, on parle de retard pondéral. Ces données inhabituelles doivent être complétées par le calcul de la corpulence pour pouvoir porter un diagnostic fiable. Une brusque montée de poids, même sans dépasser les limites de la zone blanche, peut annoncer le début d’une obésité.

Si les causes de l’excès de poids sont le plus souvent faciles à identifier (déséquilibre et excès alimentaire, activité physique insuffisante, par exemple), un retard pondéral peut avoir de nombreuses causes physiques ou psychologiques, comme des infections chroniques, des troubles de l’assimilation des aliments, une dépression, etc.


La corpulence est le reflet de la quantité de réserves de graisse (tissu adipeux) accumulées par le corps. Elle se mesure à travers l'indice de masse corporelle (IMC) calculé à partir de la taille et du poids de l'enfant. Le suivi de la corpulence permet de détecter un excès de poids, voire un début d'obésité.

Calculer l'indice de masse corporelle d'un enfant

Le médecin calcule l’IMC à partir du poids (en kilogrammes) et de la taille (en mètres), à l’aide de la formule suivante : IMC = poids/taille2. Par exemple, une fillette de huit ans mesurant 1,24 m pour 24 kg a un IMC de :

24/(1,24 x 1,24) = 15,6 kg/m2.

Chez le nourrisson, la corpulence augmente rapidement jusqu’à l’âge de un an et l’IMC atteint un pic situé entre 15 et 20 kg/m2. L’enfant est alors potelé. Après l’âge de un an, lorsque l’enfant commence à marcher, sa corpulence diminue progressivement jusqu’à l’âge de six ans où l’IMC se situe entre 13 et 18 kg/m2. Ensuite, la corpulence augmente de nouveau jusqu’à l’âge adulte.

Dans la pratique et sauf cas particulier, le médecin commence à surveiller la corpulence d’un enfant à partir de l’âge de deux ans. En effet, la plupart des bébés sont naturellement potelés sans que cela soit un signe d’excès de poids.

Dépister l'excès de poids d'un enfant

Il est difficile d’établir un diagnostic d’excès de poids avéré avant l’âge de trois ans. Néanmoins, des signes annonciateurs peuvent apparaître à cet âge. Un poids au-dessus des limites supérieures ou une augmentation de poids trop rapide sont les premiers signes qui doivent alerter. Le diagnostic peut être confirmé par l’étude de la courbe de corpulence.

Chez la plupart des enfants, la corpulence remonte progressivement à partir de l’âge de six ans et jusqu’à la fin de la croissance (voir courbes à la fin du carnet de santé). Les enfants dont la corpulence augmente avant l’âge de six ans ont un risque plus élevé de devenir obèses. Ces dernières années, des cas d’augmentation de la corpulence dès l’âge de trois ans ont été observés !

Il arrive également que l’IMC augmente rapidement après l’âge de six ans pour atteindre des valeurs situées hors de la zone blanche de la courbe de corpulence. Ce phénomène est révélateur d’un excès de poids et d’un risque élevé d’obésité. Dans ce cas, le médecin propose des mesures concernant l’alimentation et l’hygiène de vie.