En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les examens médicaux de 2 à 4 ans

Mis à jour : Mardi 03 Avril 2018

À l'âge de deux ans

À partir de cet âge et à chaque visite, le médecin calcule l’indice de masse corporelle (IMC) à partir de la taille et du poids de l’enfant : cet indice permet de dépister précocement un excès de poids. Le médecin répète la plupart des examens faits à neuf mois et s’assure, entre autres, que l’enfant marche, nomme des images, associe deux mots et superpose des objets (par exemple des cubes).

À l'âge de trois ans

Le médecin effectue des tests de vision en relief (vision stéréoscopique), ainsi que des tests de vision avec un seul œil (occlusion oculaire alternée). Au-delà de l’examen clinique et des tests de vision et d’audition, le médecin insiste sur la détection d’éventuels troubles du langage : l’enfant doit savoir dire son nom, nommer trois couleurs, utiliser le « je », faire des phrases de trois mots, etc. Il doit également monter des escaliers en alternant les pieds, pouvoir manger seul, etc. Le médecin vérifie que l’enfant respire par le nez plutôt que par la bouche. Il examine les dents de lait à la recherche de caries ou de dents cassées. Il donne des conseils d’hygiène dentaire et peut éventuellement conseiller une visite chez un dentiste.

À l'âge de quatre ans

À cet âge, de nouveaux examens sont pratiqués en plus de ceux déjà pratiqués à l’âge de trois ans. Le médecin mesure la pression sanguine (la « tension »). La présence de protéines dans les urines (protéinurie) est recherchée à l’aide d’une bandelette (cette présence peut révéler des problèmes au niveau des reins). Le médecin pratique également des tests physiques, comme savoir enlever un vêtement, tenir sur un pied pendant trois secondes, ou sauter en avant. Dans les tests de langage, l’enfant doit faire des phrases bien construites, utiliser des articles et des prépositions. D’autres tests de langage, standardisés, peuvent être proposés.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité