En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les examens médicaux de 5 à 18 ans

Mis à jour : Vendredi 25 Septembre 2009

À l'âge de six ans

L’examen est le plus souvent effectué à l’école, par le médecin scolaire et en présence de l’un des parents si possible. Un test de vision des couleurs est effectué pour dépister une perception faussée des couleurs (daltonisme). Des tests d’audition sont pratiqués sur chaque oreille à différentes fréquences : de 500 Hz (hertz) correspondant à des sons graves jusqu’à 8 000 Hz (sons très aigus). L’enfant effectue des tests physiques tels que la marche talon-pointe, attraper une balle qui rebondit, boutonner un vêtement, ainsi que des tests de langage et de latéralité (est-il droitier ou gaucher ?). Le médecin observe également le comportement global de l’enfant pour évaluer sa capacité de concentration, son autonomie et sa spontanéité.

À l'âge de huit ans

À huit ans, les examens pratiqués à l’âge de six ans sont répétés. De plus, des tests de langage propres à cet âge sont pratiqués à l’oral et à l’écrit. Le médecin s’assure de l’absence de troubles de l’équilibre et de la capacité de s’orienter dans l’espace. Il examine la peau à la recherche de grains de beauté ou d’autres taches, et note la présence de courbures anormales de la colonne vertébrale (anomalies de la statique vertébrale comme la scoliose, la lordose ou la cyphose). Enfin, les signes d’une éventuelle puberté précoce sont recherchés : par exemple la présence de poils pubiens, le développement des organes génitaux ou des seins.

De dix à treize ans et de quatorze à dix-huit ans

L’examen d’un préadolescent, puis d’un adolescent, reprend les examens effectués à l’âge de huit ans. Il concerne sa santé physique mais aussi son sommeil, son alimentation et sa santé psychique. Il relève les changements dus à la puberté (stade de maturation pubertaire) et l’apparition éventuelle d’acné. Il permet également d’interroger l’enfant sur ses inquiétudes, son mal-être et d’éventuels problèmes scolaires. Si votre enfant le souhaite, il est préférable de le laisser un moment seul avec le médecin pour qu’il soit plus libre d’évoquer ses difficultés.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité