En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Que faire en cas de maladie contagieuse ?

Mis à jour : Lundi 14 Mai 2012

La plupart des maladies infantiles sont très contagieuses. Elles se transmettent généralement par les gouttelettes de salive microscopiques projetées dans l’air par une personne infectée et qui contaminent les objets, les aliments ou les mains. Il est souvent nécessaire de prendre des mesures particulières pour limiter la dissémination de ces maladies.

Consulter rapidement

Un diagnostic précoce permet de mettre rapidement en place un traitement et de prendre les mesures sanitaires nécessaires pour que l’enfant ne contamine pas son entourage ou ses camarades de collectivité.

Isoler l’enfant

Pour empêcher la propagation des maladies contagieuses à l'école et dans les autres collectivités, l’isolement de l’enfant malade est obligatoire. Les enfants sont généralement contagieux trois ou quatre jours avant les premiers symptômes et trois à sept jours après leur apparition. Dans le cas des maladies infantiles, le médecin traitant préconise généralement le maintien au domicile, les écoles refusant d’accueillir les enfants contagieux.

Informer l’entourage

En cas de maladie contagieuse, il est préférable d’informer rapidement les responsables de collectivité telles les crèches et les écoles ainsi que l’entourage de l’enfant (famille, nourrice, baby-sitter, parents des camarades et autres).

Respecter les règles d’hygiène

Les règles d’hygiène de base que l’on doit appliquer au quotidien sont encore plus nécessaires lorsqu’un enfant est atteint d’une maladie contagieuse.

    Appliquez-les et apprenez-les à vos enfants :
  • Se laver les mains avant de manger et en sortant des toilettes.
  • Mettre sa main devant la bouche lorsqu’on tousse.
  • Ne pas prêter son verre ou ses couverts.
  • Utiliser des mouchoirs jetables et les mettre à la poubelle après utilisation.
  • Ne pas embrasser les autres personnes et éviter de toucher les autres enfants lorsqu’on est contagieux.

Des traitements préventifs

Dans certains cas particuliers (coqueluche ou méningites, par exemple), le médecin peut prescrire un traitement préventif aux personnes qui ont été en contact avec l’enfant malade. Cette mesure est importante pour les personnes de l’entourage qui présentent un risque de développer des complications, comme les femmes enceintes, les adultes non vaccinés ou les personnes souffrant de déficit immunitaire. Ces traitements peuvent consister en l’administration d’un vaccin, d’immunoglobulines (des anticorps contre la maladie) ou d’antibiotiques.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité