En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment choisir un médecin pour son enfant ?

Mis à jour : Vendredi 07 Août 2009

Pour choisir le médecin qui soignera votre enfant, vous pouvez vous renseigner, en particulier auprès du personnel de la maternité, de votre médecin traitant, de votre pharmacien ou de vos amis qui ont déjà des enfants. Si plusieurs choix s'offrent à vous, vous pouvez éventuellement leur rendre visite avant l'accouchement pour vous faire une opinion. Au-delà de la compétence médicale, d'autres facteurs entrent en compte dans le choix d'un médecin pour votre enfant.

La proximité

Lorsqu’on élève un enfant, on est régulièrement amené à se rendre chez le médecin, ne serait-ce que pour les visites obligatoires, les petits tracas quotidiens (fièvre, rhumes, diarrhée, etc.), ou les vaccinations. Il peut être judicieux de choisir un médecin proche de votre domicile ou de votre lieu de travail. Les médecins généralistes étant plus nombreux que les pédiatres, le choix de la proximité joue souvent en leur faveur.

La disponibilité

Renseignez-vous, entre autres, sur les horaires et les jours de consultation du médecin, le temps d’attente moyen pour obtenir un rendez-vous, l’existence de consultations le samedi, la possibilité de visites à domicile en cas d’urgence, la disponibilité pour un conseil par téléphone. En règle générale, les pédiatres se déplacent rarement au domicile de leurs patients.

La confiance

Établir une relation de confiance avec le médecin de votre enfant est essentiel. Ce critère, fortement subjectif, ne peut être évalué qu’au cours d’une rencontre. Lorsque ses parents sont rassurés et détendus, l’enfant se sent plus à l’aise pendant la consultation et les soins. De plus, si vous avez confiance en votre médecin, vous pourrez plus facilement l’interroger et lui confier vos inquiétudes sans craindre son jugement. Il vous sera également plus facile d’appliquer ses conseils.

La première visite

Lors de la première visite, essayez si possible de venir en couple. Il est plus facile de se faire une idée à deux et les médecins apprécient de pouvoir faire la connaissance des deux parents. Vous pouvez préparer une liste de sujets à aborder et de questions à lui poser. Pendant la visite, essayez de garder une présence discrète et attentive. Observez comment votre enfant réagit vis-à-vis de cette personne inconnue : vous sentirez très vite si le courant passe et si la confiance s’installe entre eux.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité