En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment préparer la consultation d'un enfant ?

Mis à jour : Vendredi 25 Septembre 2009

Une consultation bien préparée permet au médecin de mieux connaître le contexte dans lequel évolue l'enfant et facilite son dialogue avec les parents. De plus, la préparation évite d'oublier de poser les questions qui vous sont venues à l'esprit depuis la précédente visite.

Recueillir des informations au fur et à mesure

Pour préparer les visites obligatoires, utilisez le carnet de santé comme un pense-bête où noter vos questions dès qu’elles surviennent, mais aussi les étapes de la vie de votre enfant comme son premier rire, sa première échappée à quatre pattes ou encore sa première dent. Notez bien les dates.

Le carnet de santé donne de nombreux éléments sur le développement habituel d’un enfant. Si une de ces informations ne correspond pas à ce que vit votre enfant, notez-le en marge du carnet.

Répondez à l’avance aux questions que pose le carnet de santé au début de chaque fiche de consultation, changements dans sa vie, présence d’animaux domestiques, jeux, etc.

À partir de huit ans, votre enfant pourra également répondre aux questions du carnet de santé et s’en servir pour noter ses propres questions.

Les visites lors de maladies

    En cas de maladie, notez également tout ce qui pourrait aider le diagnostic :
  • A-t-il de la fièvre ? Combien ?
  • Quels sont les symptômes ? Depuis combien de temps ont-ils apparu ?
  • Lui avez-vous donné un médicament (même ceux disponibles sans ordonnance) pour le soulager ?
  • A-t-il pris un traitement (même homéopathique ou à base de plantes) ?

Apporter les documents nécessaires à la consultation

Pour la consultation chez le médecin traitant de votre enfant, vous devez vous munir de votre carte Vitale et de l’attestation de l’Assurance maladie qui l’accompagne. Votre couverture sociale s’applique à vos enfants à charge : ils n’auront pas de carte Vitale à leur nom avant l’âge de seize ans. En attendant, ce sont vos documents d’assuré social que vous devrez présenter pour vous faire rembourser les examens médicaux et les prescriptions. Munissez-vous également de votre carte d’assurance complémentaire (mutuelle) si vous en avez une. Dans la très grande majorité des cas, ces assurances couvrent les frais médicaux des enfants à charge.

N’oubliez pas le carnet de santé, il permettra au médecin de suivre le parcours médical de votre enfant et de noter des informations supplémentaires le cas échéant. Vous pouvez également apporter certains documents médicaux indispensables au diagnostic du médecin, tels que résultats d’analyses, anciennes ordonnances ou radiographies.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité