En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les problèmes d'audition chez les enfants

Mis à jour : Jeudi 25 Juillet 2013

Quels sont les types de surdité des enfants ?

Une déficience auditive peut toucher une seule oreille ou les deux, être provisoire ou permanente et présenter une gravité variable allant d’une simple baisse de l’audition (hypoacousie) à une perte importante, voire totale de celle-ci (surdité).

Dans la vaste majorité des cas, une déficience auditive n'est pas une fatalité. Grâce à des prothèses auditives adaptées (dès l'âge de un an) et un soutien orthophonique, l'enfant pourra suivre une scolarité normale. Pour les enfants atteints d'une surdité totale irréversible, l'apprentissage de la langue des signes et une scolarité dans un établissement spécialisé permettent de vivre – différemment mais pleinement – son enfance. Récemment, une technique chirurgicale a été développée qui vise à poser des implants cochléaires capables de transformer les ondes sonores en impulsions électriques.

La surdité de perception chez l'enfant

La surdité de perception est due à des lésions de l'organe qui reçoit les ondes sonores et les transforme en impulsions nerveuses (la cochlée) ou de lésions du nerf auditif (qui achemine ces impulsions jusqu'au cerveau). Cette forme de surdité peut avoir plusieurs causes : la prématurité, une infection, une maladie génétique, une tumeur, un épisode de rubéole chez la mère pendant la grossesse, etc.

La surdité de transmission chez l'enfant

La surdité de transmission est plus courante et plus facile à traiter. Elle est due à l'interruption de la transmission de l'onde sonore, soit au niveau du conduit auditif externe (avant qu'elle parvienne au tympan), soit au niveau de l'oreille moyenne (entre le tympan et la cochlée). Elle est souvent provoquée par une infection ou par l'accumulation de sérosités (liquides) dans l'oreille moyenne.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité