Surveiller l'audition des enfants

Mis à jour : Jeudi 25 Juillet 2013

L'audition des enfants est surveillée dès la naissance et tout au long de leur croissance. Le dépistage précoce d'un déficit auditif suivi d'une prise en charge rapide est indispensable pour que ce problème ne nuise pas à l'apprentissage de la parole et du langage et, plus tard, à la scolarité de l'enfant.

Les examens de l'audition chez les enfants

casque audio

Le dépistage d’une déficience auditive à la naissance par des tests automatisés n’est pas systématique. Il est plutôt réservé aux nouveau-nés présentant des risques pour ce type de problème : antécédents familiaux de surdité, asphyxie lors de la naissance, maladie respiratoire sévère, présence de certaines infections pendant la grossesse (cytomégalovirus, rubéole, toxoplasmose, par exemple), traitements avec certains médicaments potentiellement toxiques pour l’oreille, malformations de la tête et du cou, etc. Les tests pratiqués à la naissance ne sont pas toujours concluants et ils sont répétés régulièrement au cours des deux premières années.

Le carnet de santé détaille toute une série de tests auditifs qui sont effectués au cours des examens de l’enfant. À partir de six ans (plus tôt dans certains cas), le médecin peut utiliser des méthodes dites d’audiométrie tonale. L’enfant est assis dans une cabine insonorisée avec un casque sur les oreilles. Le médecin envoie une tonalité pure (une fréquence) dans un seul écouteur en augmentant progressivement le volume. Quand il perçoit le son, l’enfant place un objet dans une boîte ou lève le doigt. Le test est répété pour différentes fréquences et permet de dresser un état complet de l’audition (audiogramme). Ces tests sont très efficaces pour dépister un trouble auditif, même partiel.

Un enfant déjà traité pour une déficience auditive doit consulter son médecin et l’audioprothésiste (s’il est appareillé) au moins une fois par an et effectuer un audiogramme annuel.

Concerts, baladeurs et lecteurs MP3 : attention danger !
La fréquentation assidue de concerts pop-rock et l’usage fréquent de lecteurs de musique portables à un volume trop élevé peuvent provoquer des troubles auditifs pendant l’enfance, mais également à l’âge adulte. Les chiffres sont éloquents : 10 % des Français qui souffrent de troubles auditifs ont moins de dix-huit ans et un tiers des adolescents équipés de lecteurs portables reconnaissent écouter leur musique à fort volume. À long terme, l’exposition répétée à des volumes trop élevés peut contribuer à un vieillissement prématuré des organes de l’audition et entraîner une surdité chez des adultes encore jeunes. Pour éviter ces problèmes, il est préférable d’écouter la musique à un volume raisonnable et de fréquenter les concerts, équipé de bouchons d’oreilles (qui devront être portés en permanence pour être efficaces).

Quand consulter pour des problèmes d'audition chez un enfant ?

    Consultez un médecin :
  • si votre enfant réagit peu ou pas aux bruits ni à la voix et n’entend pas les chuchotements ;
  • s’il présente un retard de langage, c’est-à-dire s’il ne gazouille pas ou ne babille pas, s’il a du mal à prononcer les syllabes, s’il a des problèmes d’élocution, etc.
  • s’il est renfermé sur lui-même ;
  • s’il semble deviner, plus qu’il ne comprend, ce que vous dites ;
  • s’il augmente systématiquement le volume de la télévision.

Quels sont les types de surdité des enfants ?

Une déficience auditive peut toucher une seule oreille ou les deux, être provisoire ou permanente et présenter une gravité variable allant d’une simple baisse de l’audition (hypoacousie) à une perte importante, voire totale de celle-ci (surdité).

Dans la vaste majorité des cas, une déficience auditive n'est pas une fatalité. Grâce à des prothèses auditives adaptées (dès l'âge de un an) et un soutien orthophonique, l'enfant pourra suivre une scolarité normale. Pour les enfants atteints d'une surdité totale irréversible, l'apprentissage de la langue des signes et une scolarité dans un établissement spécialisé permettent de vivre – différemment mais pleinement – son enfance. Récemment, une technique chirurgicale a été développée qui vise à poser des implants cochléaires capables de transformer les ondes sonores en impulsions électriques.

La surdité de perception chez l'enfant

La surdité de perception est due à des lésions de l'organe qui reçoit les ondes sonores et les transforme en impulsions nerveuses (la cochlée) ou de lésions du nerf auditif (qui achemine ces impulsions jusqu'au cerveau). Cette forme de surdité peut avoir plusieurs causes : la prématurité, une infection, une maladie génétique, une tumeur, un épisode de rubéole chez la mère pendant la grossesse, etc.

La surdité de transmission chez l'enfant

La surdité de transmission est plus courante et plus facile à traiter. Elle est due à l'interruption de la transmission de l'onde sonore, soit au niveau du conduit auditif externe (avant qu'elle parvienne au tympan), soit au niveau de l'oreille moyenne (entre le tympan et la cochlée). Elle est souvent provoquée par une infection ou par l'accumulation de sérosités (liquides) dans l'oreille moyenne.