Douleur sciatique

Mis à jour : Lundi 13 Janvier 2020

Les douleurs sciatiques, couramment appelées « sciatiques », sont liées à des lésions de la colonne vertébrale. Elles peuvent être handicapantes et nécessitent toujours une consultation médicale. Seules les douleurs sciatiques anciennes et connues peuvent être soulagées en automédication et toujours selon les conseils du médecin.

Qu’est-ce que la douleur sciatique ?

Les douleurs sciatiques sont liées à des lésions de la colonne vertébrale, le plus souvent une hernie discale, de l’arthrose ou un rétrécissement du canal qui se trouve dans la colonne vertébrale. Lorsque le nerf sciatique, qui assure la transmission nerveuse vers les principaux muscles des fesses et des jambes, est comprimé entre deux vertèbres, des douleurs se ressentent à l’arrière de la cuisse, et jusqu’au mollet ou au pied. Ces douleurs peuvent être handicapantes et nécessitent toujours une consultation médicale.

Le nerf sciatique en bref
Le nerf sciatique est un nerf de grande dimension. Il assure la sensibilité d’une partie des membres inférieurs (jambes, pieds) et sa mise en mouvements. Ses racines nerveuses sortent dans la partie lombaire et sacrée de la colonne vertébrale (L4, L5 et S1). Toute compression ou inflammation du nerf sciatique entraine des douleurs le long de son trajet.

Quels sont les symptômes de la douleur sciatique ?

La douleur sciatique irradie dans la fesse, le long de l’arrière de la cuisse et parfois jusqu’au bas de la jambe. Dans certains cas, elle passe sur le devant de la cuisse et descend sur le côté de la jambe. Elle est habituellement ressentie seulement d’un coté. La position assise ou les quintes de toux l’amplifie, alors que la position allongée apporte souvent un soulagement. Des fourmillements ou des engourdissements peuvent être associés.

Quelles sont les complications éventuelles de la sciatique ?

Une hernie discale qui appuie longtemps sur un nerf peut être la cause de modifications de la sensibilité dans la zone qu’il dessert, de douleurs non calmée par les médicaments antalgiques usuels, de paralysies partielles ou même de troubles des intestins ou de la vessie. Il s’agit alors de formes rares, mais graves, de sciatiques.

Les sciatiques sont-elles fréquentes ?

On estime que la sciatique touche environ 2 % des adultes, avec un pic de fréquence entre 40 et 60 ans. Les principaux facteurs favorisants sont des actions excessives et répétées sur la colonne vertébrale, surtout si elles s'accompagnent de mouvements de flexion-extension ou de torsion du buste, ainsi qu'une grande taille.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?