Comment réagir en cas de cruralgie ?

Mis à jour : Lundi 13 Janvier 2020

Que faire en cas de sciatique ?

    Quelques mesures peuvent permettre de minimiser la sciatique :
  • évitez les mauvaises positions et les mouvements qui provoquent la sciatique ;
  • surélevez vos jambes lorsque vous êtes allongé ;
  • continuez vos activités si la douleur est supportable en veillant à ne pas forcer.

Le repos prolongé au lit est déconseillé.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter un médecin dans la journée si les douleurs sont accompagnées de fièvre ou de malaise, de sueurs froides ou de brûlures en urinant.

    Il est recommandé de prendre un avis médical dans les jours qui viennent si :
  • les douleurs s’accompagnent de troubles de la sensibilité, de la mobilité ou de difficultés en urinant ou en allant à la selle ;
  • la personne souffre de douleurs sciatiques à répétition ;
  • les douleurs ne s’atténuent pas après 48 heures de repos.

Que fait le médecin en cas de douleurs sciatiques ?

patient avec son médecin

En questionnant et en examinant le patient de manière approfondie, il cherche à trouver la cause des douleurs. Dans certains cas rares, il a recours à diverses techniques d’imagerie médicale, comme la radiographie, le scanner ou encore l’imagerie par résonance magnétique (IRM), afin de déterminer avec précision le site de la lésion.

Le médecin prescrit du repos, des médicaments pour traiter les accès de douleurs et des médicaments plus spécifiques à la cause. L’opération d’une hernie discale est recommandée principalement en cas de paralysie, de perte de sensibilité entre les cuisses, de problèmes pour uriner ou de douleur intolérable.

Actualités

Les tests salivaires sont plus simples, moins désagréables, mais moins fiables (illustration).

COVID-19 : la HAS favorable aux tests salivaires, uniquement en présence de symptômes

Certaines étiologies nécessitent une prise en charge urgente et/ou spécifique (illustration).

Fièvre de l'enfant : une stratégie de prise en charge guidée par l'âge et les éventuels signes de gravité

Comme les tests RT-PCR, les tests antigéniques sont réalisés sur un prélèvement nasopharyngé réalisé avec un écouvillon (illustration).

COVID-19 : les tests rapides antigéniques autorisés pour le dépistage collectif