En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de cruralgie ?

Mis à jour : Mercredi 30 Novembre 2016

Que faire en cas de sciatique ?

  • La chaleur détend la musculature contractée (bains, enveloppements chauds, coussin électrique, etc.).
  • Des séances chez le kinésithérapeute apportent une amélioration dans certains cas.
  • Une activité physique modérée (natation, par exemple) améliore le tonus des muscles du dos et des abdominaux et peut contribuer à prévenir les récidives.

Que fait le médecin en cas de douleurs sciatiques ?

patient avec son médecin

En questionnant et en examinant le patient de manière approfondie, il cherche à trouver la cause des douleurs. Dans certains cas rares, il a recours à diverses techniques d’imagerie médicale, comme la radiographie, le scanner ou encore l’imagerie par résonance magnétique (IRM), afin de déterminer avec précision le site de la lésion.

Le médecin prescrit du repos, des médicaments pour traiter les accès de douleurs et des médicaments plus spécifiques à la cause. L’opération d’une hernie discale est recommandée principalement en cas de paralysie, de perte de sensibilité entre les cuisses, de problèmes pour uriner ou de douleur intolérable.

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?