En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Prévenir les douleurs articulaires

Mis à jour : Lundi 28 Novembre 2016
Image sponsoring article

Comment prévenir les douleurs articulaires ?

  • Réduisez votre excédent de poids pour soulager vos articulations et tenter de prévenir une arthrose.
  • En cas d’accès de goutte répétés, diminuez votre consommation de viande et de charcuterie, évitez l’alcool et buvez beaucoup d’eau.
  • Pour les sportifs, la prévention repose sur un échauffement adapté, une bonne hydratation et de la modération dans la fréquence et l’intensité des entraînements.

Que faire en cas de douleurs articulaires et musculaires au réveil ?

Certaines personnes souffrent de douleurs le matin au réveil qui concernent surtout les muscles et les articulations. Généralement, ces douleurs disparaissent dès que l’on bouge.

On ne connaît pas vraiment l’origine de ces douleurs matinales. Une personne qui se surmène physiquement peut ressentir ce phénomène. Mais souvent, au contraire, le manque d’activité physique serait à l'origine du problème. Elles peuvent également être le signe d'une arthrose.

Selon la cause de ces douleurs matinales, le médecin peut prescrire des médicaments antalgiques. Cependant, ils sont pris le soir et leur durée d'action peut ne pas couvrir la totalité d’une nuit ; vous risquez de vous réveiller tout de même avec vos douleurs.

sport senior
    Pour prévenir les douleurs matinales, il existe quelques mesures simples :
  • Faites de l’exercice. Une activité physique régulière est la meilleure mesure de prévention contre ces douleurs. En bougeant, vous maintenez en bon état votre appareil locomoteur et vous activez votre circulation sanguine.
  • Pratiquez des étirements. Avant de vous lever, faites quelques exercices dans votre lit. Étirez vos bras au-dessus de votre tête, tendez vos jambes et vos doigts de pied. Recommencez assis au bord de votre lit.
    Une fois levé, des exercices d'étirement vous permettront de mettre en route votre corps. Ces exercices doivent être pratiqués en douceur, sans à-coups, et ne doivent pas être douloureux. Des étirements courts et répétés sont préférables à un étirement long unique. En pratique, chaque muscle ou groupe de muscles doit être étiré pendant 12 à 15 secondes (quatre à cinq respirations complètes), quatre à six fois, en alternant côté gauche et côté droit. Pratiquer des étirements régulièrement permet de préserver l'élasticité des muscles, de renforcer la zone de jonction entre les muscles et les tendons et d'augmenter la souplesse générale et l'amplitude des mouvements. Les cours de stretching sont un bon moyen d'apprendre à s'étirer.
  • Choisissez un oreiller adapté. Si vous vous réveillez constamment en ayant mal au cou ou à la tête, vérifiez que votre oreiller ou votre traversin ne soit pas trop épais. Si c’est le cas, l’angle de votre tête avec votre buste peut être trop important et tirer sur vos muscles et vos articulations. Choisissez un oreiller ou un traversin assez mince qui soutiennent à la fois votre cou et votre tête.
  • Changez de matelas. Une literie se change tous les 10 ans. Même si elle semble en bon état, elle ne supporte plus votre poids avec la même efficacité qu’auparavant. Préférez les matelas dont les ressorts sont enveloppés individuellement car ils assurent un meilleur maintien. Votre sommier doit être remplacé en même temps que votre matelas.

Commentaires (1)

Le 23/07/2015 à 00:10
avatar COLBER59
COLBER59
J'apprécie les compléments alimentaires.Cependant pour un enfant de 4 quelles solutions pouvez vous me proposer pour une bonne croissance et fortification des os? Merci à vous pour toutes vos propositions ...

9 5

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?