En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Douleurs musculaires : crampes et courbatures

Mis à jour : Lundi 28 Novembre 2016
Image sponsoring article

Survenant souvent à la suite d’une sollicitation trop intense de la musculature, les courbatures et les crampes sont généralement bénignes et nécessitent rarement l’avis d’un médecin. D’autres types de douleur musculaire peuvent survenir, signalant parfois un problème plus sérieux (élongation, déchirure, etc.). Un médicament contre la douleur et un décontractant musculaire peuvent aider à soulager les cas difficiles.

Quels sont les symptômes des courbatures et des crampes ?

crampe au pied

Les courbatures se manifestent quelques heures après un effort inhabituel, voire le lendemain, ou lors de certaines infections comme la grippe. Les muscles atteints sont sensibles à la pression et douloureux au moindre mouvement. À l’occasion de courbatures sévères, la musculature est contractée, parfois enflée et chaude au toucher.

La crampe est une contraction musculaire douloureuse, involontaire et intense, qui apparaît le plus souvent lors d’un effort physique. Pendant la durée de la crampe, il est difficile de bouger le membre atteint. Au bout de quelques minutes, la contraction musculaire diminue et disparaît, mais il subsiste une sensation désagréable, ou parfois un point douloureux précis et tenace. Certaines personnes ressentent des crampes soudaines la nuit, notamment dans les jambes.

Les autres types de douleur musculaire

Les contractures sont des contractions durables et involontaires d’un ou plusieurs muscles. La douleur localisée apparaît à l’occasion d’activités intenses ou inhabituelles. La partie du muscle touchée semble dure et douloureuse à la palpation et lors de mouvements, en particulier lorsqu’on leur oppose une résistance. Un choc sur un muscle entraînant une contusion peut provoquer les mêmes symptômes qu’une contracture.

Les élongations sont une forme plus grave de contracture, où des fibres musculaires sont déchirées. L’étirement du muscle et sa contraction face à une résistance se révèlent très douloureux, et la douleur est plus brutale.

Le terme très usité de « claquage », s’applique à une déchirure musculaire, rupture partielle d’un muscle et de son enveloppe. La douleur, de prime abord violente, brutale comme un coup de poignard, devient sourde et permanente. A la surface du muscle, on peut parfois sentir une encoche à l’endroit de la rupture des fibres musculaires.

Les signes de rupture musculaire sont identiques à ceux de la déchirure, mais leur sévérité est plus conséquente, car une rupture peut laisser des séquelles. S’il s’agit d’une jambe lésée, il est en général impossible de s’appuyer dessus. L’encoche à la surface du muscle est souvent significative.

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un