Les causes de douleurs musculaires

Mis à jour : Mardi 27 Août 2019

Quelles sont les causes des courbatures ?

Les courbatures sont dues à de minuscules fissures des fibres musculaires, à la suite d’un surcroît d’effort. Elles peuvent également être provoquées par une infection virale ou par la prise de certains médicaments (par exemple les interférons).

Quelles sont les causes des crampes ?

Les crampes surviennent plus fréquemment après un effort physique intense ou longuement soutenu, ou à la suite d’une forte transpiration. Le risque de crampe augmente suivant plusieurs facteurs : la déshydratation par exemple, le surentraînement, le manque d’échauffement préalable ou un échauffement trop rapide, un faux mouvement, une compression des muscles, etc. Elles apparaissent plus fréquemment par temps froid. On connaît mal l’origine des crampes nocturnes du mollet et la raison pour laquelle elles surviennent de préférence la nuit ; il est possible que l’on puisse l’imputer à un manque d’eau ou de sels minéraux. Si ces crampes peuvent se manifester chez des personnes en parfaite santé, elles affectent aussi des patients atteints, par exemple, de diabète, d’insuffisance rénale, de troubles circulatoires ou de certaines maladies psychiques. Certains médicaments (des diurétiques ou des médicaments contre le cholestérol notamment) favorisent l’apparition de crampes.

Douleurs musculaires : et si c’était votre traitement contre le cholestérol
Des douleurs ou des crampes musculaires, et plus rarement une atteinte des tendons, ont été observés chez les patients traités avec des hypolipidémiants de la famille des statines. Ces douleurs et crampes peuvent être d’intensité très variable et sont souvent supportables. Elles sont diffuses ou localisées au niveau des jambes (par exemple en marchant) ou des bras. Si au cours d’un traitement hypocholestérolémiant, vous ressentez des douleurs musculaires dont vous ne pouvez pas identifier la cause, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Ces contractions musculaires douloureuses peuvent exceptionnellement être graves. Les hypolipidémiants de la famille des fibrates peuvent également être responsables d’atteintes musculaires.

Actualités

Une allergie à bien confirmer (illustration).

L’allergie à la pénicilline : plus de peur que de mal ?

Le Ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’il permettra la dispensation en ville du midazolam injectable

Accompagnement de la fin de vie au domicile : le midazolam injectable dispensé en ville d’ici juin 2020

Cancer bronchique : du dépistage aux signes cliniques d'alerte (illustration).

Cancer du poumon : premiers symptômes et dépistage par scanner à faible dose