En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Mal de dos (lombalgie)

Mis à jour : Jeudi 11 Mai 2017

Le mal de dos (encore appelé dorsalgie ou lombalgie) est l'une des principales causes de consultation médicale. De nombreuses personnes en souffrent occasionnellement, en particulier avant 65 ans. Un travail physique éprouvant est susceptible de surcharger le dos et d'entraîner des troubles, mais la sédentarité et le stress constituent également deux causes fréquentes des problèmes de dos.

Quels sont les symptômes du mal de dos ?

mal au dos

Les douleurs du dos apparaissent plus fréquemment au niveau du cou (douleur cervicale) et du bas du dos (douleur lombaire). Il s'agit en général de douleurs sourdes et pénétrantes qui augmentent lors d'un mouvement de la colonne vertébrale et même en toussant ou en riant. Elles irradient parfois dans les bras ou les jambes (douleurs sciatiques). Les muscles du dos ou du cou sont contractés et la personne a du mal à bouger. Dans la plupart des cas, la position couchée soulage, car elle décharge la colonne vertébrale du poids du corps. Ce soulagement est temporaire, l’alitement prolongé pouvant aggraver le mal de dos. Mais il arrive également que les douleurs dorsales augmentent la nuit.

Qu’appelle-t-on lumbago ?
Le lumbago (ou lombalgie aiguë) se manifeste par des douleurs subites et violentes dans la région du bas du dos (tour de reins). Celles-ci surviennent à la suite d’un geste un peu brusque ou lorsqu’on a soulevé une charge lourde. Elles sont parfois tellement fortes que tout mouvement du dos devient impossible. Lorsque la personne est assise, elle peut avoir du mal à se relever et doit parcourir plusieurs mètres avant de recouvrer la station debout. Les muscles dorsaux du bas du dos se contractent, accentuant les souffrances. Le rire et la toux peuvent eux aussi déclencher des crises douloureuses. Le lumbago nécessite toujours une consultation médicale.

Quelles sont les complications éventuelles du mal de dos ?

Souvent, les douleurs du dos sont bénignes et disparaissent spontanément en quelques jours ou quelques semaines (dans 90 % des cas, la guérison est observée en six semaines). Le mal de dos chronique est défini comme une lombalgie qui dure plus de trois mois malgré les traitements. Elle affecte toutes les activités de la vie et peut, à la longue, provoquer une dépression.

Certaines douleurs du dos peuvent elles-mêmes être provoquées par des complications, par exemple un tassement d'une vertèbre en cas d'ostéoporose.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères