En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes des lombalgies

Mis à jour : Vendredi 15 Décembre 2017

Les douleurs de dos peuvent avoir de très nombreuses origines, que l’on peut classer en cinq familles.

Les problèmes mécaniques

colonne vertébrale
  • Défauts de posture lorsque la musculature dorsale trop faible. Cette situation entraîne des contractures musculaires et un déséquilibre de la colonne.
  • Tensions musculaires, aggravées par des contrariétés (stress, anxiété, etc.).
  • Lésion d’un des disques situés entre les vertèbres, qui peut s’affaisser ou faire pression sur la moelle épinière ou les racines des nerfs (hernie discale) provoquant ainsi des douleurs cervicales (névralgie cervico-brachiale), un lumbago ou des douleurs sciatiques.
  • Modifications des articulations vertébrales, liées à l’âge (arthrose).
  • Malformations de la colonne vertébrale.
  • Tassement de vertèbres lié à l’ostéoporose.
  • Douleurs dorsales en cours de grossesse : une femme enceinte sur deux souffre de mal de dos. Le poids du ventre augmente et les hormones de la grossesse provoquent un relâchement des ligaments de la colonne vertébrale.

Les suites de traumatismes du dos

  • Élongations ou lésions de la musculature dorsale, à la suite d’un mouvement violent (« tour de rein ») ou d’un choc par exemple.
  • Fracture de vertèbre ou tassement consécutif à un choc.

Les problèmes inflammatoires ou infectieux

  • Affections inflammatoires des articulations vertébrales (spondylarthrites), des vertèbres ainsi que des ligaments ou des muscles qui leur sont rattachés.
  • Rarement, infection d’un disque intervertébral.
  • Zona intercostal (infection d’un nerf par le virus de la varicelle).

Les irradiations douloureuses lors de certaines maladies

    Dans ce genre de cas les douleurs, bien que ressenties dans le dos, proviennent d’organes internes. Quelques exemples :
  • Irradiations de douleurs en provenance de la vésicule biliaire ou du foie (coliques hépatiques).
  • Irradiations de douleurs en provenance d’un rein (coliques néphrétiques).
  • Irradiations d’une douleur cardiaque (infarctus, angine de poitrine, péricardite).
  • Irradiations d’une maladie du pancréas.
  • Douleur de l’enveloppe des poumons (pleurésie, pneumothorax).

Des douleurs dites « fonctionnelles »

    Divers facteurs peuvent accentuer des douleurs dorsales préexistantes.
  • Douleurs dorsales en période de règles.
  • Maladies psychiques ou psychosomatiques.
  • Douleurs liées à l’irritation d’un nerf situé entre les côtes.
Les lombalgies chroniques
Définies comme persistant plus de trois mois en dépit d’un traitement adapté, les lombalgies chroniques diminuent la qualité de vie et favorisent la désinsertion socioprofessionnelle de ceux qui en souffrent. Elles touchent 10 % des patients atteints d’un premier épisode de lombalgie aiguë. Leurs causes sont souvent multiples : problèmes articulaires et musculaires, mais également difficultés psychologiques d’ordre professionnel, familial, etc.

Actualités

Les acides gras oméga-3 issus d'huiles de poisson sont sans effet sur le risque cardiovasculaire (illustration).

Risque cardiovasculaire et oméga-3 : résultats d'une méta-analyse Cochrane et de l'étude VITAL

Lymphodème du bras modéré à gauche, avancé à droite (© NEJM 2018).

Traitement du cancer du sein : comment prévenir et, si besoin, traiter un lymphoedème du bras ?

Le dosage de l'HbA1c permet d'évaluer la glycémie moyenne sur plusieurs mois, du moins en l'absence d'anomalie des globules rouges (illustration).

Diabète de type 2 : que faire lorsqu'une variation de l’HbA1c n’est pas due à la glycémie ?