Comment soigne-t-on le mal de dos ?

Mis à jour : Vendredi 31 Janvier 2020

Le traitement des lombalgies aiguës vise à soulager la douleur et à permettre de retrouver une vie normale.

Quels sont les traitements du mal de dos ?

Le traitement du mal de dos repose sur la prescription de médicaments contre la douleur, de relaxants musculaires et, éventuellement, de séances de kinésithérapie. Il vise à prévenir l’apparition de récidives ou d’une lombalgie chronique. Le repos fait partie du traitement du mal de dos. Cependant, attention : l'immobilité complète dans un lit est le plus souvent néfaste et elle ne doit jamais se prolonger plus de trois jours. Pour maintenir sa musculature, il est indispensable de rester mobile.

Les médicaments utilisés dans le mal de dos

Les antalgiques et les anti-inflammatoires

Les médicaments contre la douleur utilisés en premier lieu sont ceux contenant du paracétamol, à la posologie de 1 g, 3 fois par jour. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent également être utilisés chez les personnes sans risque digestif connu. L’indication concernant la lombalgie n’est présente que dans certains AINS qui sont listés ci-dessous. En cas soulagement insuffisant, les antalgiques contenant un opiacé (codéine, tramadol) peuvent être prescrits par le médecin.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

AINS : acide tiaprofénique

AINS : alminoprofène

AINS : étodolac

AINS : flurbiprofène

AINS : ténoxicam

Légende
Médicament générique

Les relaxants musculaires

Les relaxants musculaires ou myorelaxants sont utilisés pour diminuer les contractions douloureuses.

Le thiocolchicoside est un dérivé chimique d'une substance naturelle extraite du colchique, commercialisé en France depuis plus de 50 ans. Il diminue les stimulations nerveuses envoyées aux muscles par le cerveau. Ses effets indésirables sont une diarrhée, nécessitant une diminution des doses, et des douleurs d'estomac. Dans ce cas, il peut être utile de prendre un pansement digestif pour protéger son estomac. Demandez conseil à votre médecin. En avril 2014, les conditions d'utilisation du thiocolchicoside ont été restreintes par l'Agence du médicament (ANSM). Il est désormais contre-indiqué pendant la grossesse, au cours de l'allaitement, ou chez les femmes en âge de procréer sans contraception efficace. La durée du traitement ne doit pas dépasser 7 jours consécutifs par voie orale et 5 jours consécutifs par voie injectable. Depuis janvier 2017, les comprimés à base de thicolchicoside ne sont plus pris en charge par l’Assurance maladie (Voir Actualités : Déremboursement des thiocolchicosides à compter du 2 janvier 2018, 11/2017).

Le méthocarbamol (LUMIRELAX) est un autre relaxant musculaire encore commercialisé. Ses effets indésirables sont une somnolence à forte dose, plus rarement des éruptions cutanées, des démangeaisons, de la fièvre et des conjonctivites, et exceptionnellement des vertiges, des maux de tête et des troubles de la vision.

Les myorelaxants contenant du tétrazépam, une benzodiazépine, (MYOLASTAN et ses génériques) indiqués dans le traitement des contractures musculaires, notamment en cas de mal de dos, ne sont plus commercialisés depuis juillet 2013.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

Autres myorelaxants

Légende
Médicament générique

Les autres médicaments

Des injections locales de corticoïdes peuvent être proposées dans certains cas, lorsque les traitements oraux n’ont pas apporté un soulagement suffisant.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

Corticoïdes injectables à action prolongée

Des traitements locaux contenant un AINS (kétoprofène) sous forme de gel sont également proposés dans les lombalgies aiguës. Ils agissent superficiellement. Leur efficacité est modérée. Ces gels contenant du kétoprofène peuvent être responsables de réactions de photosensibilisation. Les zones traitées avec le gel doivent être recouvertes par un vêtement pour ne pas être exposées au soleil, même voilé, pendant toute la durée du traitement et pendant les 15 qui suivent son arrêt.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Février 2020

Traitements antalgiques locaux : AINS

Légende
Médicament générique

Les ceintures lombaires dans le mal de dos

Le port d'une ceinture lombaire peut être utilisé dans certains cas, notamment lors d'activités considérées comme pénibles. Il en existe de nombreux modèles. C'est à votre médecin de choisir celle qui vous convient.

Actualités

Écorces de quinquina : Cinchona officinalis (illustration @H. Zell sur Wikimedia).

Chloroquine… une histoire… d’avenir ?

Seulement deux cas rapportés à Hong Kong

COVID-19 et animaux domestiques : que dire à ses patients ?

Ne pas interrompre les traitements immunomodulateurs à titre préventif (illustration).

COVID-19 et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, pas de panique