En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes de la polyarthrite rhumatoïde

Mis à jour : Jeudi 08 Mars 2018
Image sponsoring article

Quelles sont les causes de la polyarthrite rhumatoïde ?

Bien que l’origine de la maladie reste inconnue, les connaissances à ce sujet ont progressé au cours des dernières années. La polyarthrite rhumatoïde est considérée comme une maladie auto-immune (comme le lupus érythémateux ou la sclérose en plaques, par exemple) en raison de la présence d’anticorps produits par des cellules du système immunitaire et dirigés contre l’organisme lui-même.

    Plusieurs facteurs semblent impliqués dans le déclenchement de la maladie, notamment :
  • des facteurs dits environnementaux (en particulier le tabagisme, ainsi que des traumatismes ou des chocs émotionnels) ;
  • l’activation des défenses immunitaires suite à une infection (angine ou grippe, par exemple) ou, rarement, suite à une vaccination ;
  • un terrain génétique favorable (des gènes pouvant expliquer certaines prédispositions familiales ont été identifiés) ;
  • des facteurs hormonaux (les modifications hormonales dues à la grossesse ou à la ménopause, par exemple).

Peut-on prévenir la polyarthrite rhumatoïde ?

Il n’existe pas de moyen reconnu de prévenir la polyarthrite rhumatoïde. Il est parfois possible d’éviter certains facteurs déclenchants, comme le tabagisme.

Actualités

Discussion entre professionnels de santé dans un hôpital (illustration).

Risque d’erreur médicale aux urgences : étude française encourageante de l’impact des vérifications croisées

Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Sapeurs Pompiers de Paris, reçoit le premier Prix du Concours Lépine 2018 pour l'invention du MedPack (photo : @ConcoursLepine).

Concours Lépine 2018 : MedPack et trois autres innovations santé au tableau d’honneur

La HAS rappelle que le préservatif doit être associé à la pilule ou toute autre méthode contraceptive, pour protéger l'adolescente d'éventuelles IST (illustration).

Conseils et prescription de la contraception chez l’adolescente : préconisations de la HAS