En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Rhumatisme psoriasique

Mis à jour : Lundi 12 Mars 2018
Image sponsoring article

Le rhumatisme psoriasique est un rhumatisme inflammatoire chronique qui se traduit par des douleurs, des gonflements et des raideurs articulaires. Même s’il est plus fréquent chez les personnes souffrant de psoriasis, 20 % des personnes atteintes de rhumatisme psoriasique ne présentent pas cette maladie de la peau.

Évoluant par poussées, parfois séparées de longues périodes d’accalmie, le rhumatisme psoriasique passe parfois inaperçu, voire est confondu avec une autre forme de rhumatisme chronique comme la spondylarthrite.

Des traitements permettent de soulager les poussées aiguës, mais aussi de réduire leur fréquence d’apparition.

Qu'appelle-t-on rhumatisme psoriasique ?

rhumatisme psoriasique

Le rhumatisme psoriasique est un rhumatisme inflammatoire chronique qui fait partie des spondyloarthrites (également appelées spondylarthropathies), comme la spondylarthrite ankylosante, les arthrites réactionnelles et les arthrites associées aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI : maladie de Crohn et rectocolite hémorragique).

Le rhumatisme psoriasique se traduit par une inflammation des articulations à l’origine de douleurs et de raideurs, associées à de la fatigue. Il est dû à une réaction du système immunitaire contre les articulations, les tendons et les ligaments. Le rhumatisme psoriasique est souvent observé chez les personnes qui souffrent de psoriasis, une maladie inflammatoire chronique de la peau.

Les différentes formes de rhumatisme psoriasique

On distingue trois formes de rhumatisme psoriasique :

  • la forme dite « axiale », qui touche la colonne vertébrale, les articulations du thorax et celles qui joignent le bassin et les vertèbres lombaires (articulations sacro-iliaques) ; cette forme peut parfois être confondue avec la spondylarthrite axiale.
  • la forme dite « articulaire périphérique », qui touche les genoux, les hanches, les épaules, les doigts ou les orteils ; c’est la forme la plus fréquente.
  • la forme dite « atteinte des enthèses », qui touche les talons et les coudes. Les enthèses sont les attaches des tendons et des ligaments sur les os.

Un patient atteint de rhumatisme psoriasique peut souffrir d’une de ces formes, ou de plusieurs, simultanément ou successivement.

Qui est touché par le rhumatisme psoriasique ?

On estime que le rhumatisme psoriasique touche environ 93 000 personnes en France, autant d’hommes que de femmes. Les symptômes apparaissent en général chez des personnes âgées de 30 et 50 ans.

Environ 80 % des personnes qui souffrent de rhumatisme psoriasique sont également touchées par le psoriasis. Mais seulement 20 à 30 % des personnes atteintes de psoriasis développeront un rhumatisme psoriasique. En règle générale, le rhumatisme psoriasique apparaît 5 à 10 ans après l’apparition des symptômes cutanés du psoriasis, mais chez 15 % des patients atteints de psoriasis le rhumatisme psoriasique est apparu avant les symptômes cutanés.

Actualités

Lymphodème du bras modéré à gauche, avancé à droite (© NEJM 2018).

Traitement du cancer du sein : comment prévenir et, si besoin, traiter un lymphoedème du bras ?

Le dosage de l\'HbA1c permet d\'évaluer la glycémie moyenne sur plusieurs mois, du moins en l\'absence d\'anomalie des globules rouges (illustration).

Diabète de type 2 : que faire lorsqu'une variation de l’HbA1c n’est pas due à la glycémie ?

L\\\'exercice physique adapté améliore la cicatrisation des ulcères de jambe veineux (illustration).

Ulcère de jambe veineux : l’activité physique adaptée améliore significativement la cicatrisation