Causes et transmission du rhumatisme psoriasique

Mis à jour : Lundi 13 Mai 2019
Image sponsoring article

Quelles sont les causes du rhumatisme psoriasique ?

Comme le psoriasis et les autres rhumatismes inflammatoires chroniques, le rhumatisme psoriasique est dû à la conjonction d’une prédisposition génétique et de facteurs environnementaux (par exemple le stress, des traumatismes physiques ou émotionnels ou des infections). Sous l’action combinée de ces facteurs, le système immunitaire réagit de façon anormale et attaque les tissus des articulations comme si ils constituaient des corps étrangers.

Cette réaction immunitaire provoque une inflammation locale à l’origine des douleurs, des raideurs et des gonflements des articulations et, à plus long terme, des lésions.

Quels sont les facteurs de risque du rhumatisme psoriasique ?

Les personnes qui portent le gène HLA B27 dans leurs chromosomes ont un risque plus élevé de développer un rhumatisme psoriasique (ou un psoriasis) : ce gène est présent chez 25 % des personnes atteintes de rhumatisme psoriasique. HLA B27 code pour une protéine de surface des cellules qui est impliquée dans leur reconnaissance par le système immunitaire. Ce sont les protéines HLA qui définissent les compatibilités entre donneurs et receveurs pour les greffes d’organe.

HLA B27 est présent chez 8 % des personnes d’origine européenne et 0,5 à 1 % des personnes d’origine asiatique. De ce fait, les personnes d’origine asiatique, comme celles d’origine africaine, ont un moindre risque de développer un rhumatisme psoriasique.

D’autres facteurs de risque de rhumatisme psoriasique sont suspectés : l’obésité, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, le syndrome métabolique et, bien sûr, le psoriasis, en particulier dans les formes sévères et étendues, ainsi que celles qui touchent le cuir chevelu, les ongles ou le pli interfessier.

On estimait habituellement que 8 à 15 % des personnes atteintes de psoriasis souffrent de rhumatisme psoriasique, mais une étude récente semble indiquer que ce chiffre pourrait atteindre jusqu’à 30 %, avec une absence de diagnostic dans un cas sur deux.

Quel est le risque de transmettre un rhumatisme psoriasique à ses enfants ?

Le risque de psoriasis chez un enfant dépend du nombre de personnes de la famille qui sont eux-mêmes atteints : selon une étude de 1997 portant sur plus de 3 700 familles, il y a 83 % de risque de développer un psoriasis si les deux parents et un frère ou une sœur sont atteints, 65 % si les deux parents sont atteints, 51 % si un parent et un frère ou une sœur sont atteints, 28 % si seulement un des deux parents est concerné, et 24 % si seulement un frère ou une sœur a déclaré la maladie.

En terme de rhumatisme psoriasique, il semble que le risque de le transmettre est deux fois plus élevé lorsque le père est affecté par cette forme de rhumatisme. De plus, lorsqu’une personne est touchée par un rhumatisme psoriasique, le risque qu’un frère ou une sœur le soit également est de 10 % si aucun parent n’est touché, de 22 % si la mère est touchée et de 31 % si le père est touché.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?