La spondylarthrite au quotidien

Mis à jour : Jeudi 27 Février 2020
Image sponsoring article

Que faire au quotidien lorsqu'on souffre de spondylarthrite ?

Certaines mesures simples permettent de préserver la qualité de vie des personnes qui souffrent de spondylarthrite.

  • Mettez-vous au repos complet en cas de poussée douloureuse. Prenez les traitements antalgiques prescrits par votre médecin pour éviter de prendre de mauvaises positions.
  • Effectuez des exercices d’assouplissement quotidiens pour maintenir votre colonne droite, conserver la mobilité de vos vertèbres et garder une bonne amplitude à vos mouvements ; un programme adapté à votre cas vous sera enseigné par votre kinésithérapeute.
  • Veillez à consommer suffisamment de calcium et à vous exposer modérément aux rayons du soleil pour prévenir l’ostéoporose.
  • Évitez d’être en surpoids ; si c’est le cas, consultez une diététicienne.
  • Faites attention à votre façon de vous tenir debout ou assis, évitez les mauvaises positions.
  • La nuit, dormez sur un matelas ferme et le plus à plat possible.
  • Pratiquez des activités sportives non traumatisantes pour votre colonne vertébrale : natation sur le dos, marche, yoga, tai chi, etc. Évitez les sports de contact.
  • Contactez une association de patients qui pourra vous aider par l’écoute, l’information et l’échange d’expériences sur la vie quotidienne lorsqu’on souffre de spondylarthrite : Association française des spondylarthritiques (AFS), Association contre la spondylarthrite ankylosante et ses conséquences (ACSAC, fédération nationale), Association française de lutte antirhumatismale (AFLAR).

Les bénéfices de l'éducation thérapeutique dans la spondylarthrite

L’éducation thérapeutique a pour objectif de permettre aux patients de mieux faire face à certaines situations et d’apprendre à surveiller l’évolution de leur maladie afin de consulter rapidement en cas de complication. Elle leur permet de mieux comprendre leur maladie et le bon usage des traitements, et d’acquérir les bons gestes pour protéger et soulager leurs articulations, adapter leur mode de vie et sensibiliser leur entourage aux contraintes de la maladie.

Actualités

Écorces de quinquina : Cinchona officinalis (illustration @H. Zell sur Wikimedia).

Chloroquine… une histoire… d’avenir ?

Seulement deux cas rapportés à Hong Kong

COVID-19 et animaux domestiques : que dire à ses patients ?

Ne pas interrompre les traitements immunomodulateurs à titre préventif (illustration).

COVID-19 et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, pas de panique