En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Que faire en cas de tendinite ?

Mis à jour : Mardi 11 Avril 2017

Que puis-je faire en cas de tendinite ?

En phase aiguë, afin de limiter l’inflammation, ménagez ou immobilisez le tendon et sa gaine avec un bandage élastique, par exemple. Le repos est un des traitements les plus efficaces pour soulager une tendinite.

Le froid calme la douleur et atténue l’inflammation. Posez une poche à glace sur la zone enflammée. Placez un linge humide entre la poche de glace et la peau. Ne dépassez pas vingt minutes d’application à la fois, avec vingt minutes à température ambiante entre deux applications successives.

Conduite à tenir en cas de tendinite
  alt Si la tendinite occasionne de vives douleurs.
  alt Si la mobilité de l'articulation est limitée.
  alt Si aucune amélioration notable n'intervient après 48 heures d'automédication.
  alt Si la tendinite survient au cours ou après un traitement par des antibiotiques ou des corticoïdes.
  alt Si la tendinite est d'intensité modérée et d'origine connue.
Légende
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin face à une tendinite ?

Le médecin propose des mesures pour mettre le tendon au repos et calmer l’inflammation (médicaments, infiltrations). Il peut bander l’articulation, poser une attelle ou un plâtre et prescrire des médicaments anti-inflammatoires. Le cas échéant, des méthodes adéquates de kinésithérapie et de rééducation fonctionnelle contribuent à la guérison d’une tendinite.

En fonction de la localisation de la tendinite, le médecin traitant peut être amené à vous prescrire un arrêt de travail. La durée de cet arrêt est adaptée à chaque situation qui est individuelle.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères