Que faire en cas d’aphtes ?

Mis à jour : Jeudi 26 Mars 2020

Comment prévenir les aphtes ?

Chez certaines personnes, les aphtes sont provoqués par des aliments, comme les fruits acides, les fruits secs et certains fromages comme le gruyère. Si vous établissez un lien entre certains aliments et l’apparition des ulcérations, évitez bien sûr d’en consommer.

    Ce que vous pouvez faire :
  • Supprimez les aliments susceptibles d’accentuer les douleurs, comme les vinaigrettes ou les fruits acides.
  • Respectez les mesures d’hygiène buccale en vous brossant correctement les dents après chaque repas et en passant un fil dentaire au moins une fois par jour.
  • Faites soigner vos dents pour que votre denture ou vos prothèses dentaires soient en parfait état.
Remèdes de grand-mère
Pour lutter contre les aphtes, la tradition populaire recommande de faire des bains de bouche à base de tisane, de décoction de sauge ou d’extrait de camomille. On peut aussi appliquer sur la lésion un sachet de thé noir mouillé : les tanins du thé auraient des propriétés analgésiques.
Conduite à tenir en cas d'aphtes
  alt Si l'éruption d'aphtes est accompagnée d'une forte fièvre.
  alt Si l'éruption est accompagnée d'ulcères sur la muqueuse des organes génitaux.
  alt Si la douleur est trop intense, surtout chez les enfants.
  alt Si les douleurs ne diminuent pas au bout de quelques jours.
  alt Si les aphtes sont de grande taille (plus d'un centimètre de diamètre).
  alt Si les lésions saignent et ne guérissent pas spontanément.
  alt Si le nombre de poussées d'aphtes est supérieur à quatre par an
  alt Si l'aphte est d'aspect normal et n'est pas accompagné des signes décrits ci-dessus.
Légende
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin pour soigner un aphte ?

Il prescrit un collutoire (un médicament à pulvériser ou à badigeonner sur l’aphte) ou un bain de bouche pour limiter le risque de surinfection et faciliter la cicatrisation. Il peut également donner un médicament antalgique pour diminuer la douleur. S’il suspecte qu’un aphte présente une surinfection bactérienne, il prescrit un traitement antibiotique adapté.

Actualités

Des études de séroprévalence en cours dans la COVID-19 (illustration).

Tests sérologiques de la COVID-19 : une interprétation qui n'est pas si simple

Syndromes atypiques : dépister la COVID-19 au moindre doute (illustration).

Avoir le réflexe dépistage de la COVID-19 face à des manifestations inhabituelles

Le manque de liens sociaux, une situation particulièrement délétère (illustration).

De l’isolement social à la solitude : une question neurobiologique ?