Gingivite, saignement de gencives et parodontite

Mis à jour : Mercredi 01 Avril 2020

La gingivite et la parodontite (également appelée parodontopathie ou maladie parodontale) sont des inflammations qui peuvent s’avérer problématique pour la mastication et provoquer à la longue une chute des dents. Entre 30 et 40 % des extractions et des chutes de dents seraient liées à la parodontite. Pourtant, une bonne hygiène dentaire suffit bien souvent à éviter cette affection. De plus, certains médicaments permettent de soulager les douleurs et de diminuer l’inflammation en attendant de recevoir des soins dentaires adaptés.

Quels sont les symptômes de la gingivite ?

gingivite

Le saignement des gencives est souvent le premier signe d’une gingivite (on écrit gingivite et non gengivite !). En général, il n’est pas douloureux et se produit lors du brossage des dents. En cas de gingivite aiguë, les gencives deviennent rouges, enflées et sensibles, au point de gêner la mastication. Dans les cas les plus graves, il peut y avoir des écoulements de pus, accompagnés de mauvaise haleine.

Quels sont les symptômes de la parodontite ?

Les dents sont tenues par le parodonte, composé de l’os de la mâchoire, d’un tissu conjonctif de soutien et de la gencive. L’inflammation du parodonte – ce que l’on appelle une parodontite – fait souvent suite à une gingivite. Elle se traduit par des déchaussements, une hypersensibilité des dents, l'apparition de nouveaux espaces entre les dents, des abcès ou des dents qui bougent. La parodontite est parfois accompagnée d’un écoulement de pus et d’une mauvaise haleine. Occasionnellement, lorsque le parodonte dégénère (parodontose), elle provoque une chute des dents.

Quelles sont les causes de la gingivite ?

Les problèmes de gencive proviennent le plus souvent d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Des bactéries présentes dans la bouche se fixent sur les dents, formant une pellicule : la plaque dentaire. Non contrôlé, ce dépôt recouvre les dents et s’infiltre progressivement entre celles-ci et les gencives. Les sels minéraux contenus dans la salive se déposent alors sur la plaque pour former du tartre, une couche rugueuse où les bactéries sont à l’abri de la brosse à dents. Divers facteurs favorisent le développement de la gingivite comme la consommation d’alcool, le tabac et le cannabis, certains médicaments qui dessèchent la bouche (par exemple les chimiothérapies) ou les modifications hormonales en cours de grossesse. Elle peut également être liée à une maladie infectieuse, une maladie du sang ou des apports insuffisants en vitamine C ou en calcium. Une prothèse mal adaptée peut également provoquer une inflammation des gencives.

alt

Quelles sont les causes de la parodontite ?

Comme la gingivite, la parodontite provient le plus souvent d’une mauvaise hygiène buccodentaire qui favorise la formation de la plaque dentaire et de tartre. Une gingivite chronique ou récidivante est susceptible de provoquer une parodontite. Cela aboutit à la perte de l’attache de la gencive autour des dents et à une destruction progressive de l’os qui maintient les racines dentaires : c’est le déchaussement dentaire. Les dents deviennent alors mobiles. Une mauvaise position des mâchoires ou le grincement répété des dents peut également favoriser le déclenchement de cette affection.

L’infection parodontale peut être aggravée, et plus rarement causée, par une maladie telle que le diabète, par des troubles hormonaux ou par une faiblesse du tissu conjonctif de soutien. Chez les personnes diabétiques, elle peut rendre plus difficile le contrôle de la glycémie. Dans certains cas, elle peut être à l'origine d'infections des parois internes du cœur (endocardites), des poumons ou d'autres organes.


Comment prévenir la gingivite et la parodontite ?

  • Adoptez une bonne hygiène buccodentaire. C’est le meilleur moyen de protéger sa santé dentaire.
  • Par principe, faites contrôler et détartrer vos dents une à deux fois par an par le dentiste.
Conduite à tenir en cas de gencive douloureuse ou qui saigne
  alt Si le saignement des gencives se produit souvent ou récidive malgré une bonne hygiène bucco-dentaire.
  alt Si le saignement ne s'arrête pas au bout de quelques jours de traitement.
  alt Si le saignement est pénible à supporter.
  alt Autres cas.
Légende
alt Consultez un dentiste dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le dentiste face à une gingivite ou une parodontite ?

Le dentiste prodigue des conseils pour améliorer l’hygiène dentaire (il existe des dentistes spécialisés dans les maladies parodontales). Il nettoie méticuleusement les dents et les détartre, souvent à l’aide d’un appareil à ultrasons. Il peut prescrire un médicament à pulvériser ou à badigeonner (collutoire) pour calmer les douleurs et apaiser l’inflammation.

Pour traiter la parodontite, le dentiste opère un détartrage et nettoie les poches gingivales (l’espace entre la dent et la gencive). Le cas échéant, il prescrit un médicament pour apaiser l’inflammation, par exemple un bain de bouche ou un collutoire, voire un antibiotique.

Il peut également pratiquer un surfaçage radiculaire. C’est un détartrage approfondi qui vise à supprimer le tartre situé sous la gencive. Il est parfois réalisé sous anesthésie locale. Ainsi la gencive peut se réattacher à la dent.

Dans certains cas plus avancés de parodontite, un traitement chirurgical peut être nécessaire. On distingue plusieurs techniques :

  • la technique du lambeau d’assainissement parodontal consiste à ouvrir la gencive pour détartrer les racines dentaires et assainir les zones à traiter ;
  • la régénération tissulaire guidée consiste à poser une membrane contenant un substitut osseux sur les zones atteintes afin de faciliter la régénération de l’os détruit et le réattachement de la gencive ;
  • parfois, un greffon osseux est posé pour combler les espaces vides entre la gencive et la dent ;
  • les greffes de gencives peuvent être pratiquées pour protéger les parties dénudées et sensibles des racines des dents, voire pour redonner un aspect normal à la gencive.

La chirurgie parodontale n’est pas recommandée chez les personnes atteintes de maladie cardiaque à cause du risque d'infection de la paroi interne du cœur (via la circulation sanguine qui peut transporter des micro-organismes infectieux). Dans certains cas, elle peut être pratiquée après avoir mis le patient sous traitement antibiotique. Les personnes qui prennent des traitements anti-coagulants doivent le plus souvent arrêter leur traitement avant la chirurgie.

À l’exclusion du détartrage et des examens radiologiques pris en charge par l'Assurance maladie (« Sécurité sociale »), les autres traitements concernant les gencives ne font pas l’objet de remboursement et leur tarif est libre. Le chirurgien-dentiste vous proposera un devis écrit, y compris pour la réalisation du bilan. En fonction de votre contrat, votre assurance complémentaire santé (« mutuelle ») peut prendre en charge tout ou partie du traitement.


Comment soulager des gencives qui font mal ?

Lorsqu’un problème de gencive se déclare, brossez-vous les dents minutieusement avec une brosse souple, et rincez-vous la bouche avec un bain de bouche antiseptique, deux à trois fois par jour. Ces derniers s’utilisent purs ou dilués (notamment s’ils sont fortement alcoolisés). Lisez attentivement leur mode d’emploi. L’utilisation prolongée d’un bain de bouche antiseptique n'est pas souhaitable sans l’avis de votre dentiste.

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Des produits d’hygiène (bains de bouche, gels buccaux) également vendus en pharmacie peuvent être proposés. Selon les produits, ils ont une action antiseptique ou anti-inflammatoire. Certains sont particulièrement destinés aux personnes portant des prothèses dentaires.

Des dentifrices peu abrasifs sont spécifiquement indiqués en cas de gingivites. Certains ont un statut de médicament, d’autres sont des produits d’hygiène. Ils ne sont pas pris en charge par l'Assurance maladie. Demandez conseil à votre dentiste ou à votre pharmacien.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 21 Avril 2020

Médicaments d'hygiène buccale

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Des préparations buccales contenant un anesthésique local peuvent être utilisées en traitement de courte durée pour calmer la douleur.

Des médicaments homéopathiques sont également proposés dans les affections de la bouche.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 21 Avril 2020

Préparations buccales à visée antalgique

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Sources et références de l'article "Gingivite, saignement de gencives et parodontite"