Cancer colorectal

Mis à jour : Vendredi 13 Décembre 2019

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal atteint le gros intestin ou le rectum. Il est probablement lié à des facteurs génétiques et à des facteurs de risque dont, par exemple, une alimentation trop riche en calories, en viande rouge et en charcuterie. Troisième cancer le plus fréquent en France, le cancer colorectal fait l'objet d'un dépistage systématiquement proposé aux personnes âgées de plus de 50 ans. Chaque année, environ 40000 nouveaux cas diagnostiqués : 21000 chez les hommes et 19000 chez les femmes.

Dans la plupart des cas, le cancer colorectal se développe à partir de petites excroissances bénignes de la paroi de l’intestin, les polypes, qui peuvent être visualisés et éliminés lors d’un examen de l’intestin (coloscopie). Les personnes à risque de cancer colorectal et celles dont les selles contiennent des traces de sang doivent subir cet examen pour dépister et enlever préventivement d’éventuels polypes à risque cancéreux.

 

gros côlon, rectum et anus
Schéma côlon, rectum et anus

 

Ce cancer est plus fréquent dans les pays industrialisés, probablement à cause des modes alimentaires de ces pays (apport calorique élevé, consommation insuffisante d’aliments riches en fibres) et du mode de vie sédentaire.

Environ 17 000 personnes en décèdent tous les ans.

Actualités

Au-delà de l'approche antivirale, de multiples essais en cours pour lutter contre le choc cytokinique (illustration).

Choc cytokinique : les essais thérapeutiques en cours dans la COVID-19

Une production de cytokines excessive et autoentretenue (illustration).

COVID-19 : le rôle du choc cytokinique et les premières pistes thérapeutiques

Les infirmiers/ières sont autorisé(e)s jusqu'au 15 avril 2020 à prolonger certains soins initialement prescrits par un médecin, au-delà de la durée de validité de l'ordonnance (illustration).

COVID-19 et continuité des soins : des dispositions dérogatoires pour les infirmiers et les sages-femmes