En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Causes et prévention du cancer colorectal

Mis à jour : Lundi 18 Septembre 2017

Quelles sont les causes du cancer colorectal ?

Dans 60 à 80 % des cas, les cancers colorectaux apparaissent à partir de petites excroissances bénignes de la paroi du côlon et du rectum, les polypes. À partir de 50 ans, les polypes de la paroi intestinale sont fréquents. La plupart d’entre eux sont bénins et n’évolueront pas en cancer. Mais certains polypes peuvent, sous certaines conditions, se transformer en tumeurs cancéreuses. Cette transformation est lente, souvent plus de dix ans. Ces polypes peuvent être visualisés et enlevés lors d’une coloscopie.

Les facteurs qui conditionnent la transformation d’un polype en cancer colorectal ne sont pas identifiés.

Peut-on prévenir le cancer colorectal ?

Les mesures de prévention du cancer colorectal sont, pour la plupart, peu spécifiques et concernent tous les cancers :

De plus, il semblerait qu’une alimentation riche en fibres (céréales complètes, légumes et fruits crus, cuits, surgelés ou en conserve) contribue à prévenir le cancer colorectal, ainsi que d’autres cancers. Enfin, limiter sa consommation de charcuteries (saucisson, saucisse sèche, jambon cru, etc.), de grillades au feu de bois ou au barbecue, d’aliments fumés, ainsi que de viande rouge semble également réduire le risque de cancer colorectal.

Dans certains pays peu ensoleillés, les autorités de santé recommande la prise de suppléments de vitamine D en automne et en hiver, voire toute l’année pour les personnes âgées, les personnes qui sortent peu de chez elles ou de leur lieu de travail, et celles qui ont une peau noire.

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un