En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Evolution et traitement des cancers du foie

Mis à jour : Vendredi 14 Octobre 2016

Les stades d'évolution des cancers du foie

L’un des objectifs des examens complémentaires effectués lors du diagnostic est de définir le stade d’évolution du cancer du foie. Pour cela, les médecins utilisent une classification dite « TNM » qui prend en compte le nombre et la localisation des tumeurs (T), la présence éventuelle de cellules cancéreuses dans les ganglions (N pour « nodes »), et l’existence éventuelle de métastases (M).

D'autres grilles de classification existent dont certaines qui prennent en compte l'impact du cancer sur la vie quotidienne du patient (classification Barcelona Clinic Liver Cancer, BCLC). De plus, le fonctionnement du foie est mesuré selon un score, dit « score de Child-Pugh », qui va de A à C selon la sévérité de la cirrhose.

Ces systèmes de mesure de la gravité du cancer permettent à l’équipe médicale de choisir le traitement le plus approprié aux particularités de chaque patient.

Comment soigne-t-on les cancers du foie ?

La chirurgie est le traitement de premier choix des cancers du foie, soit pour enlever la ou les tumeurs, soit pour greffer un nouveau foie. Malheureusement, au moment du diagnostic, une intervention chirurgicale n’est possible que chez environ 15 % des patients. Pour les autres patients, il est possible de détruire la ou les tumeurs à travers la peau (« destruction percutanée »), de pratiquer une chimiothérapie locale directement sur la tumeur (« chimioembolisation ») ou d’administrer une thérapie ciblée (« biothérapie »).

Dans le cadre du traitement des cancers du foie, la radiothérapie est rarement utilisée, essentiellement chez les personnes pour lesquelles la chirurgie n'est pas envisageable et qui souffrent de forme avancée. Elle est plutôt destinée à soulager les douleurs liées à la progression du cancer.

Le choix du mode de traitement dépend de la gravité de la cirrhose, de l’aspect des tumeurs (nombre, taille, localisation, envahissement des vaisseaux sanguins ou des canaux biliaires) et de l’état général du patient (sa capacité à supporter la chirurgie, par exemple).

Comme pour les autres cancers, le traitement des cancers du foie repose sur un ensemble de protocoles codifiés qui sont adaptés aux particularités du patient. Il est administré dans des centres de lutte contre le cancer accrédités par l’Institut national du cancer (INCa).

D’autres soins et soutiens complémentaires, appelés soins de support, peuvent être mis en œuvre pour faire face aux conséquences de la maladie et de ses traitements : fatigue, anxiété, troubles du sommeil, perte d’autonomie, problèmes sociaux, etc.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères