En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Causes et prévention des cancers des VADS

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Quelles sont les causes des cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

Le tabac et l’alcool sont responsables de la quasi-totalité des cancers des VADS en France. D’autres causes ont été identifiées :

  • l’infection de la gorge par le HPV (Human PapillomaVirus), le virus responsable du cancer du col de l’utérus ;
  • certaines substances chimiques comme les nitrosamines (conservateurs des salaisons et des fumaisons), les tanins contenus dans la poussière de bois, le nickel, le formaldéhyde, etc. ;
  • les blessures ou brûlures répétées des muqueuses, par exemple par une prothèse dentaire mal adaptée ou par une forte consommation de boissons trop chaudes.

Les personnes d’origine chinoise (en particulier de la région de Canton), antillaises ou maghrébines ont un risque plus élevé de développer un cancer de la partie haute de la gorge (nasopharynx) en cas d’exposition à des substances cancérigènes pendant l’enfance ou d’infection chronique par le virus d’Epstein-Barr (EBV, responsable de la mononucléose).

Peut-on prévenir les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

Les mesures de prévention des cancers des VADS sont avant tout :

  • ne pas fumer ;
  • limiter le plus possible sa consommation de boissons alcoolisées.

De plus, les mesures générales de prévention des cancers s’appliquent :

  • adopter une alimentation équilibrée et lutter contre l’embonpoint ;
  • pratiquer régulièrement une activité physique.

Enfin, une bonne hygiène buccodentaire et des visites régulières chez le dentiste peuvent également contribuer à prévenir les cancers du nez, de la bouche et de la gorge.

Actualités

Suppléments d'oméga-3 (illustration).

Prévention secondaire du risque cardiovasculaire : l’intérêt d’une supplémentation en Oméga-3 reste encore

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018 (provisoire).

Épidémie de grippe : ralentissement de la décrue, premiers enseignements français et européens

Agnès Buzyn au micro de France Inter le 14 février 2018 (capture d'écran).

Rougeole : la DGS et Agnès Buzyn appellent les Français non vaccinés "à faire un rattrapage"