En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Dépistage et diagnostic des cancers des VADS

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Peut-on dépister les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

médecin patient

Il n’existe pas de dépistage systématique de ces cancers qui sont en général diagnostiqués lorsqu’ils provoquent des symptômes. Les cancers des lèvres et de la bouche sont précédés par des transformations des cellules des muqueuses qui peuvent être repérées par un dentiste (des taches blanches, voire des ulcérations ou des nodules). Un suivi buccodentaire régulier est donc indispensable pour les fumeurs et ceux qui consomment des boissons alcoolisées de manière excessive.

Comment diagnostique-t-on les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

Lorsque le médecin suspecte la présence d’un cancer des VADS, il peut faire pratiquer divers examens pour confirmer son diagnostic :

  • une endoscopie : sous anesthésie, une sonde fine est introduite par la bouche ou les narines. Elle permet de visualiser toutes les muqueuses du nez, de la gorge, du pharynx, etc.
  • un scanner de la tête ou une IRM.

Le diagnostic définitif est confirmé par un examen au microscope d’un petit fragment de la tumeur (la biopsie). Cette biopsie peut être pratiquée soit lors de l’endoscopie, soit lors d’une petite intervention chirurgicale.

Actualités

L'usage à visée esthétique de concentrés plaquettaires autologues (CPA) est interdit en France (illustration).

Concentrés plaquettaires autologues : l'ANSM rappelle leur interdiction en injection à visée esthétique

Capture d'écran de l'interview du Pr John Pasi par la BBC.

Hémophilie A sévère : une thérapie génique donne des résultats spectaculaires, mais nécessite confirmation

La HAS vient d'actualiser ses recommandations sur la prise en charge de la diverticulite colique

Prise en charge de la diverticulite colique : la HAS publie de nouvelles recommandations