Les facteurs de risque du cancer de l'ovaire

Mis à jour : Vendredi 13 Décembre 2019

Qui est à risque de cancer de l'ovaire ?

Certains facteurs de risque de cancer de l’ovaire ont été identifiés :

  • l’âge : la majorité des cancers de l’ovaire apparaissent après la ménopause ;
  • des antécédents personnels de cancer du sein ou du côlon ;
  • une prédisposition familiale. Dix pour cent des cancers de l’ovaire surviennent chez des femmes qui présentent une prédisposition génétique, en général avant l’âge de 60 ans. Le risque de cancer de l’ovaire est plus élevé chez les femmes qui ont des antécédents familiaux :
  • une exposition prolongée aux estrogènes. Elle s’observe :
    • chez les femmes qui ont eu leurs premières règles avant l’âge de douze ans ;
    • chez les femmes qui ont été ménopausées tardivement après 50 ans ;
    • chez les femmes qui n’ont pas eu d’enfant (les estrogènes diminuent fortement pendant la grossesse et l’allaitement) ;
    • chez les femmes qui souffrent d’obésité (la graisse produit des estrogènes), en particulier après la ménopause.
  • la prise prolongée d’un traitement hormonal substitutif (THS) de la ménopause ;
  • le tabagisme ;
  • l’exposition à l’amiante.
Les gènes qui augmentent le risque de cancer de l'ovaire
Des recherches ont été menées sur les cas de cancers de l'ovaire potentiellement liés à une prédisposition génétique. Elles ont conduit à la découverte de deux gènes, BRCA 1 et BRCA2. Ces gènes codent pour des protéines qui protègent les cellules d'une transformation cancéreuse.
Les femmes qui présentent une mutation sur ces gènes ont un risque plus élevé de cancer de l'ovaire, ainsi que de cancer du sein. En cas de mutation, la transformation des cellules en cellules cancéreuses devient plus probable. Environ deux femmes sur mille portent ces mutations sur leurs gènes BRCA 1 et 2.

Actualités

Diabète de type 2 et COVID-19 : l'équilibre glycémique est la base de la prise en charge (illustration).

Diabète et infections, une influence réciproque

Les microthromboses s'associent à l'endothélite (illustration).

L’endothélite : clé de l’atteinte multiviscérale du SARS-CoV-2 ?

L'actualité COVID-19 depuis le 14 mai 2020 en un seul coup d'œil (illustration).

Les dernières actualités VIDAL sur l'épidémie COVID-19