En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Traitement du cancer du pancréas

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Comment soigne-t-on le cancer du pancréas ?

Le cancer du pancréas est difficile à traiter. Seule la chirurgie permet actuellement la guérison du patient (si le cancer a été diagnostiqué suffisamment tôt). Les autres traitements ont pour objectif le soulagement des symptômes (notamment combattre la douleur), l’amélioration de la qualité de vie et la prévention des complications.

Outre la chirurgie (pour enlever la tumeur, voire le pancréas), le traitement du cancer du pancréas fait appel à la chimiothérapie anticancéreuse, associée ou non à la radiothérapie (rayons ionisants).

Comme pour les autres cancers, le traitement du cancer du pancréas repose sur un ensemble de protocoles codifiés qui sont adaptés aux particularités du patient. Il est administré dans des centres de lutte contre le cancer accrédités par l’Institut national du cancer (INCa).

Le traitement du cancer du pancréas selon le type de tumeur

Lorsque le cancer du pancréas est limité à cet organe, qu’il n’est pas trop volumineux et que le patient est, par ailleurs, ni atteint d’une autre maladie ni trop âgé, une intervention chirurgicale est envisagée pour enlever la tumeur. Ce cas de figure reste rare puisqu’il concerne seulement environ 20 % des patients. Après la chirurgie, une chimiothérapie est administrée pendant six mois, éventuellement associée à une radiothérapie lorsque l’intervention chirurgicale n’a pas permis de retirer toute la tumeur.

Lorsque la tumeur n’est d’emblée pas opérable, un traitement par chimiothérapie et radiothérapie peut être administré pour essayer de réduire la taille du cancer. Cette technique permet d’opérer environ un tiers de patients qui n’étaient pas opérables au moment du diagnostic.

Dans les autres cas, le traitement du cancer du pancréas repose sur la chimiothérapie, parfois associée à la radiothérapie, voire à des thérapies ciblées dans le cadre d’essais cliniques (par exemple, l’erlotinib).

Actualités

Résultats de l'indice HAQ au niveau mondial en 2016 (source : Lancet).

Comparaison affinée de l’accès aux soins de qualité pour 32 pathologies à la mortalité prématurée évitable

Discussion entre professionnels de santé dans un hôpital (illustration).

Risque d’erreur médicale aux urgences : étude française encourageante de l’impact des vérifications croisées

Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Sapeurs Pompiers de Paris, reçoit le premier Prix du Concours Lépine 2018 pour l'invention du MedPack (photo : @ConcoursLepine).

Concours Lépine 2018 : MedPack et trois autres innovations santé au tableau d’honneur