La chirurgie du cancer du poumon

Mis à jour : Lundi 10 Février 2020

La chirurgie dans le traitement du cancer du poumon

Dans le cadre du cancer du poumon, la chirurgie est utilisée pour traiter les cancers du poumon non à petites cellules lorsque leur stade d’évolution est précoce (I, II et éventuellement IIIa). Dans certains cas, une chimiothérapie peut être mise en place avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur et tester sa sensibilité à ce type de médicament.

La chirurgie consiste à enlever une partie du poumon, voire un lobe (les poumons sont divisés en lobes, deux à gauche et trois à droite) ou un poumon entier. Le chirurgien peut également enlever les ganglions qui drainent la zone où se trouve la tumeur, c’est le « curage ganglionnaire ».

Après la chirurgie, la mise en place de séances de réadaptation respiratoire est nécessaire pour que le patient retrouve progressivement une bonne capacité respiratoire.

Prévenir les complications de la chirurgie du cancer du poumon
Après une opération pour un cancer du poumon, les patients ressentent de la fatigue pendant plusieurs mois. Petit à petit, la capacité respiratoire s’améliore pour peu que le patient suive quelques conseils.
  • Arrêter de fumer, bien sûr.
  • Suivre le programme de séances de kinésithérapie respiratoire prescrit par le médecin.
  • Apprendre, avec le kinésithérapeute, à doser ses efforts pour éviter d’être essoufflé.
  • Ne pas prendre l’avion pendant les trois mois qui suivent l’opération.
  • Signaler à son médecin d’éventuelles modifications de la voix qui pourraient survenir.

Les douleurs de la cicatrice, qui persistent fréquemment après la chirurgie, peuvent être soulagées par des médicaments adaptés.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?