En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Causes et prévention du myélome multiple

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Quels sont les causes et les facteurs de risque du myélome multiple ?

Aucune cause ou facteur de risque de myélome multiple n’a été formellement identifié, à l’exception de l’exposition accidentelle aux rayons ionisants (radioactivité). Des recherches sont actuellement menées pour identifier une éventuelle prédisposition familiale.

Qu’appelle-t-on MGUS ?
Fréquemment, l’apparition d’un myélome multiple est précédé par une phase sans symptômes pendant laquelle le taux sanguin d’immunoglobulines (anticorps) est anormalement élevé mais insuffisamment pour diagnostiquer un myélome multiple.
Cet état, appelé « gammapathie monoclonale de signification indéterminée » ou MGUS, peut durer toute la vie. Il est cent fois plus fréquent que le myélome multiple et s'observe chez 3 à 4 % des personnes de moins de 50 ans (6 % des personnes de plus de 70 ans).
Les personnes qui présentent un MGUS ont un risque de développer un myélome multiple dans le futur. Pour cette raison, elles font l’objet d’un suivi médical régulier pour dépister une éventuelle évolution.

Peut-on prévenir le myélome multiple ?

Aucune mesure de prévention ou de dépistage du myélome multiple n’a été identifiée à ce jour.

Actualités

Suppléments d'oméga-3 (illustration).

Prévention secondaire du risque cardiovasculaire : l’intérêt d’une supplémentation en Oméga-3 reste encore

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018 (provisoire).

Épidémie de grippe : ralentissement de la décrue, premiers enseignements français et européens

Agnès Buzyn au micro de France Inter le 14 février 2018 (capture d'écran).

Rougeole : la DGS et Agnès Buzyn appellent les Français non vaccinés "à faire un rattrapage"