En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Le dépistage du cancer du sein

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Depuis 2004, en France, un test de dépistage du cancer du sein (mammographie) est proposé gratuitement, tous les deux ans, aux femmes âgées de 50 à 74 ans (âge au-delà duquel le dépistage systématique ne semble plus avoir d'intérêt) sans signe apparent ou douleur. Chaque année, la mise en place de mammographies systématiques permet la découverte précoce d'environ 15 000 cancers du sein. Toutefois, l'impact de la campagne de dépistage organisé sur la mortalité due au cancer du sein n'a pour l'instant pas pu être mesuré.

La mammographie, test de dépistage du cancer du sein

mammographie

Le dépistage organisé du cancer du sein comporte :

  • un examen clinique régulier des seins par un médecin,
  • une mammographie avec double lecture.

La mammographie est une technique de radiographie (rayons X) adaptée à l’anatomie du sein et à la nature des cancers de cet organe, et destinée à les dépister ou les diagnostiquer. Elle consiste à prendre deux clichés du sein (un de face et un en oblique). Pour cela, le sein est pressé entre deux plaques. Idéalement, la mammographie doit être réalisée entre le 8e et le 12e jour après le début des règles, lorsque les seins sont moins douloureux et plus faciles à visualiser à la radiographie.

Lorsque les seins sont trop denses pour être correctement examinés par une mammographie, le médecin peut prescrire un examen des seins par échographie. Cet examen semble particulièrement utile chez les femmes de moins de 40 ans qui sont issues d’une famille à haut risque de développer un cancer du sein.

Les résultats de la mammographie

Les résultats de la mammographie sont exprimés selon une classification dite ACR :

  • Stade 0 : mammographie difficile à interpréter, des examens complémentaires sont nécessaires ;
  • Stade 1 : mammographie normale ;
  • Stade 2 : anomalies bénignes ne nécessitant ni surveillance, ni examens complémentaires ;
  • Stade 3 : anomalies bénignes nécessitant une surveillance dans trois ou six mois ;
  • Stade 4 : anomalie suspecte nécessitant des examens complémentaires (biopsie) ;
  • Stade 5 : anomalie évoquant un cancer et nécessitant une biopsie.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères