En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Traitements de la leucémie lymphoïde chronique

Mis à jour : Jeudi 27 Septembre 2018

Comment soigne-t-on la leucémie lymphoïde chronique ?

Le traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) a essentiellement pour objectif la prévention de son évolution et de ses complications. Sauf cas particuliers, le patient ne sera jamais guéri de la LLC mais celle-ci n’aura pas de conséquence sur la qualité ou la durée de sa vie.

Parce que deux tiers des patients présentent une LLC de stade A au moment du diagnostic, la prise en charge médicale la plus courante est une simple surveillance afin de détecter rapidement une éventuelle progression de la maladie.

Chez les patients qui présentent un stade plus avancé, un traitement est prescrit, à base de médicaments de chimiothérapie anticancéreuse ou d'anticorps monoclonaux. Chez les patients pour lesquels ces traitements n'ont pas montré d'efficacité, il est possible de pratiquer une greffe de cellules souches (« allogreffe »).

Comme pour les autres cancers, le traitement de la leucémie lymphoïde chronique repose sur un ensemble de protocoles codifiés qui sont adaptés aux particularités du patient. Il est administré dans des centres de lutte contre le cancer accrédités par l’Institut national du cancer (INCa).

La surveillance active des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique

Les patients chez lesquels la leucémie lymphoïde chronique a été diagnostiquée au stade A font seulement l’objet d’une surveillance médicale régulière pour dépister une éventuelle progression. Cette surveillance consiste en un examen clinique accompagné d’une prise de sang de contrôle. Ces examens sont pratiqués deux fois par an, voire une fois par an pour les LLC à évolution très lente.

Le médecin surveille particulièrement le temps nécessaire au doublement du nombre de lymphocytes B dans le sang, ainsi que le taux sanguin d’une protéine immunitaire particulière, la bêta-2 immunoglobuline sérique. Si des signes d’anémie ou d’infection apparaissent, il fait effectuer des examens complémentaires.

Chez plus de la moitié des patients sous surveillance active, aucun traitement ne sera nécessaire tout au long de la vie. Pour les autres, des signes d’évolution apparaîtront plus ou moins rapidement, nécessitant la prescription éventuelle d’un traitement médicamenteux.

Les patients sous surveillance active doivent avoir leurs vaccinations à jour, en particulier contre la grippe (tous les ans) et les infections à pneumocoques (tous les cinq ans).

L'allogreffe de cellules souches dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique

Dans les formes sévères de leucémie lymphoïde chronique qui ne répondent pas à la chimiothérapie, ou lors de rechute, le médecin peut décider de pratiquer une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, les cellules de la moelle osseuse capables de donner naissance à différentes sortes de cellules du sang, dont les lymphocytes.

Des cellules souches saines sont prélevées dans la moelle osseuse d’une personne qui présente une compatibilité immunologique avec le patient (le plus souvent un membre de sa famille). Une chimiothérapie puissante est ensuite administrée au patient qui détruit un très grand nombre de cellules du sang, y compris les cellules cancéreuses. Ensuite, les cellules souches saines sont injectées et, en quelques semaines, elles se multiplient et reconstituent les cellules du sang du patient. Un traitement anti-rejet est nécessaire comme pour toute greffe d’un organe issu d'une autre personne.

L’allogreffe de cellules souches est le seul traitement qui peut guérir définitivement la leucémie lymphoïde chronique.

Les autres traitements de la leucémie lymphoïde chronique

Selon les symptômes ou les complications observés, le médecin peut prescrire divers médicaments pour soulager ces troubles : corticoïdes, antibiotiques, immunoglobulines, facteurs de croissance destinés à lutter contre l’anémie ou la baisse des globules blancs, transfusions de sang ou de plaquettes sanguines, médicaments destinés à prévenir les infections opportunistes, etc.

Actualités

Granules homéopathiques (illustration).

Déremboursement des spécialités homéopathiques en 2021

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...