En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Causes et prévention du mélanome

Mis à jour : Mercredi 21 Juin 2017

Quelles sont les causes des cancers de la peau ?

On estime que deux tiers des cancers de la peau sont dus à une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, davantage chez les personnes qui ont la peau claire. Les UV sont à la fois capables de provoquer des mutations cancéreuses des cellules de la peau (UVB, voir encadré) et de perturber les mécanismes de défense de la peau (UVA).

Les dermatologues pensent que les mélanomes seraient particulièrement liés aux coups de soleil attrapés pendant l’enfance. Les carcinomes semblent plutôt causés par une exposition régulière et prolongée au soleil tout au long de la vie.

Aujourd’hui, les médecins pensent que la peau possède une capacité limitée à se protéger contre les UV (le « capital solaire », plus élevé chez les personnes dont la peau est naturellement foncée). Lorsque cette capacité maximale est atteinte, la peau ne peut plus se défendre et les cancers de la peau peuvent se développer. Pour cette raison, l’exposition au soleil doit être pensée comme une accumulation de moments d’exposition sur toute la durée de la vie. Ce serait le total de tous ces moments d’exposition qui influerait sur l’apparition de cancers de la peau.

Dans certains cas, les cancers de la peau apparaissent suite à une exposition prolongée à certaines substances chimiques : les produits issus du pétrole, certains herbicides, l’arsenic, etc.

Les rayons ultraviolets
Dans le rayonnement du soleil (et celui des lampes à bronzer), il existe deux types de rayons ultraviolets (UV) :
  • les UVA représentent 95 % des UV de la lumière solaire et pénètrent jusqu’aux couches profondes de la peau (derme). Ils irritent la peau et favorisent la production de substances appelées radicaux libres qui favorisent le vieillissement cutané et diminuent la capacité de la peau à lutter contre les cellules cancéreuses. Les lampes à bronzer émettent de grandes quantités d’UVA, jusqu’à cinq fois plus que le soleil. Les UVA sont capables de traverser le verre.
  • les UVB représentent 5 % des UV de la lumière solaire et ne pénètrent que les couches superficielles de la peau. Néanmoins, les UVB provoquent des mutations des cellules de la peau et ils sont à l’origine de la plupart des cancers de la peau. Certaines lampes à bronzer émettent également des UVB. Les UVB sont arrêtés par le verre.

Peut-on prévenir les cancers de la peau ?

La prévention des cancers de la peau repose sur trois mesures :

  • se protéger contre les rayons ultraviolets du soleil (et en protéger ses enfants) ;
  • s’abstenir de fréquenter les salons de bronzage artificiel ;
  • faire effectuer un examen régulier de la peau par un dermatologue, en particulier lorsqu’on est davantage à risque de développer un cancer de la peau.

Attention, le bronzage ne protège pas la peau des effets néfastes du soleil : on considère que le bronzage correspond à une protection de niveau FPS2 (Facteur de protection solaire 2). Les personnes bronzées doivent donc continuer à appliquer une protection solaire et à ne pas s’exposer exagérément.

Pour en savoir plus sur la protection de la peau contre les effets du soleil.

Actualités

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?

Les parents concernés par ce rappel doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement.

Rappel des produits de nutrition infantile MODILAC et PICOT AR : suspicion d'une contamination par salmonelle