Les causes et la prévention de l’allergie au lait de vache

Mis à jour : Lundi 22 Juin 2020

Quelles sont les causes de l’allergie aux protéines du lait de vache ?

Les symptômes de l’allergie aux protéines de lait de vache sont dus à une réaction allergique de l’organisme lorsqu’il est exposé aux protéines contenues dans ce lait, mais également, très souvent, à celles contenues dans le lait de chèvre, de brebis ou de jument. Ces protéines provoquent des réactions inflammatoires au niveau de la peau et de l’intestin.

Comment prévenir l’allergie aux protéines de lait de vache ?

  • L’allaitement maternel (au sein) pendant les quatre à six premiers mois semble diminuer la fréquence des allergies alimentaires chez les nourrissons. Néanmoins, ce n’est pas toujours le cas. Il arrive qu’un bébé soit allergique à des substances issues des produits laitiers consommés par sa mère et qui passent ensuite dans le lait maternel. La mère doit alors s’abstenir de consommer ce type d’aliments et recevoir des compléments de calcium.
  • Chez les enfants dont les parents présentent un terrain allergique et qui sont allaités au biberon, le pédiatre peut conseiller l’usage de laits dits hypoallergéniques qui semblent réduire le risque de développer une allergie aux protéines du lait de vache.

Actualités

Les tests salivaires sont plus simples, moins désagréables, mais moins fiables (illustration).

COVID-19 : la HAS favorable aux tests salivaires, uniquement en présence de symptômes

Certaines étiologies nécessitent une prise en charge urgente et/ou spécifique (illustration).

Fièvre de l'enfant : une stratégie de prise en charge guidée par l'âge et les éventuels signes de gravité

Comme les tests RT-PCR, les tests antigéniques sont réalisés sur un prélèvement nasopharyngé réalisé avec un écouvillon (illustration).

COVID-19 : les tests rapides antigéniques autorisés pour le dépistage collectif