En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Mon enfant est-il autiste ?

Mis à jour : Lundi 19 Mars 2012

Régulièrement, des parents se demandent si les comportements inhabituels qu'ils observent chez leur enfant pourraient être les premiers signes d'un trouble envahissant du développement. Les associations Autisme France et Autistes sans frontières mettent à disposition des outils pour permettre le dépistage précoce des TED, dont les principaux éléments sont repris ici.

Ces outils précisent que si le spectre des troubles autistiques est vaste, trois éléments doivent attirer l'attention, en particulier s'ils s'ajoutent les uns aux autres : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication verbale et non verbale, et la présence de comportements stéréotypés et répétitifs.

Les troubles des interactions sociales dans les TED

En fonction du niveau de développement de l’enfant, les troubles des interactions sociales vont de l’isolement excessif à la simple passivité vis-à-vis de l’environnement. Ces symptômes ne s’expriment pas en termes de « tout ou rien ». La présence de certaines habiletés sociales ou la manifestation ponctuelle d’un comportement social adapté n’excluent pas le diagnostic de TED.

Exemples de troubles des interactions sociales dans les TED
  • Absence de sourire ou sourire tardif en réponse à un sourire.
  • Apparente indifférence aux personnes.
  • Impassibilité face à la présence d’autrui.
  • Hyperréaction ou indifférence aux sons (l’enfant peut sembler être sourd).
  • Absence de réaction à l’appel de son prénom.
  • L’enfant ne tend pas les bras dans l’anticipation d’être porté.
  • Refus d’être réconforté, refus de l’étreinte.
  • Activités solitaires.

Les troubles de la communication verbale et non verbale dans les TED

Les enfants atteints de TED peuvent ne pas parler, dire seulement quelques mots, ou parler de façon étrange. Leurs phrases, même lorsqu’elles sont correctes sur le plan formel, ne servent pas ou peu à communiquer.

Exemples de troubles de la communication verbale et non verbale dans les TED
  • Absence ou retard du langage (ou arrêt après un début d’acquisition du langage).
  • Incapacité à communiquer, soit par la parole, soit par le geste, soit par les mimiques.
  • Compréhension du langage très limitée.
  • Difficultés à imiter les expressions du visage ou certains gestes, comme montrer du doigt, applaudir ou saluer.
  • Absence de réponse face aux tentatives de communication d’autrui.
  • Anomalies de forme ou de contenu du langage : tendance à répéter ce qu’il entend ; répétitions de phrases, immédiates ou différées.
  • Langage utilitaire présent mais limité (demande d’objet, de nourriture, d’attention, etc.) et faible utilisation du langage pour des interactions sociales appropriées à l’âge.
  • Absence d’intonation appropriée de la voix.
  • Difficulté à utiliser les pronoms personnels de façon adaptée (« tu » est utilisé à la place de « je »).

Les comportements stéréotypés et répétitifs dans les TED

Un comportement répétitif est anormal dans sa forme, son intensité, sa fréquence et sa persistance. Cela va d’activités simples répétées jusqu’à des rituels compulsifs complexes.

Exemples de comportement stéréotypés et répétitifs dans les TED
  • Manipulation particulière des objets (les faire tournoyer ou les aligner).
  • Attachement excessif à des objets inhabituels.
  • Mouvements inhabituels du corps (balancements, battements rapides des mains en ailes de papillon).
  • Réactions anormales face aux objets (fixation d’un objet ou de la lumière pendant de longues périodes).
  • Intolérance face au changement d’éléments de l’environnement, même insignifiants, se manifestant par des larmes ou de la colère.
  • Insistance à poursuivre strictement les actes routiniers.

Actualités

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019

80 % des syndromes de Takotsubo (syndrome du cœur brisé) touchent les femmes de plus de 50 ans (illustration).

Syndrome du cœur brisé (de Takotsubo) : publication d'un consensus d’experts, mais des questions demeurent

Le test Immunoscore prédit la progression du cancer du côlon en mesurant la présence de lymphocytes CD3 et CD8 cytotoxiques dans et autour de la tumeur (illustration).

Cancer du côlon : efficacité confirmée du test Immunoscore pour évaluer le risque de récidive après chirurgie