En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les signes de l'autisme et des autres TED

Mis à jour : Lundi 19 Mars 2012

Les symptômes des troubles envahissants du développement varient fortement selon les enfants touchés. Néanmoins, dans l'ensemble des cas, ces symptômes affectent leurs capacités à communiquer avec leur entourage et à tisser des liens sociaux.

Les symptômes de l'autisme infantile

Afin que tous les spécialistes parlent de la même chose lorsqu’ils étudient l’autisme infantile, les symptômes de cette maladie ont été codifiés dans une classification de référence appelée CIM-10. Selon cette classification, pour être diagnostiqué comme atteint d’autisme infantile, un enfant doit présenter :

  • avant l’âge de trois ans, des anomalies du développement dans au moins l’un des trois domaines suivants : langage, échanges et attachements sociaux avec des individus, jeu fonctionnel ou d’imitation (c’est-à-dire des jeux où l’enfant prétend imiter, être ou faire quelque chose d’autre).
  • au moins six symptômes dans une longue liste comprenant, par exemple :
    • l’incapacité à interagir socialement à travers l’échange de regards, les expressions du visage, les gestes ou l’attitude du corps ;
    • l’incapacité à développer de liens avec d’autres enfants autour d’intérêts, d’activités ou d’émotions en commun ;
    • la présence de réponses inadaptées aux émotions des autres ;
    • l’absence d’envie de partager son plaisir, ses intérêts ou ses succès (par exemple, ne jamais pointer du doigt un objet qui l’intéresse) ;
    • l’absence ou le retard de langage sans tentative de communiquer par les gestes ou les mimiques ;
    • la préoccupation marquée pour un ou plusieurs centres d’intérêts inhabituels, restreints et répétitifs ;
    • le besoin de suivre des rituels qui n’ont pas d’utilité pratique ;
    • l’usage répétitif et stéréotypé d’éléments de langage ;
    • etc.

Lors d’autisme atypique, une forme d’autisme plus rare, l’enfant présente certains de ces symptômes, de manière moins systématique que lors d’autisme infantile. De plus, dans l’autisme atypique, ces signes apparaissent après l’âge de trois ans.

Chez certains enfants autistes, des difficultés motrices peuvent également être présentes : gestes maladroits, démarche raide, par exemple. De plus, un certain degré de retard mental est fréquemment observé en cas d’autisme.

Les symptômes du syndrome d'Asperger

Les enfants atteints de syndrome d’Asperger ne présentent ni troubles de l’acquisition du langage, ni retard mental. Ils présentent habituellement des troubles du développement des interactions sociales proches de ceux qui existent chez les enfants autistes : difficultés à comprendre les attentes de l’entourage et les situations sociales, difficultés à décrypter les mimiques, le langage corporel, les expressions imagées ou métaphoriques, etc.

De plus, les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont tendance à focaliser leur intérêt, leurs capacités intellectuelles (qui peuvent être au-dessus de la normale) et leurs conversations autour de domaines restreints parfois inhabituels : horaires des trains, noms des rues, nombres premiers, probabilités, calendriers, plans et cartes, etc.

Fréquemment, une résistance au changement est observée chez les personnes atteintes de syndrome d’Asperger, avec la présence de nombreux rituels quotidiens qui, s’ils ne sont pas respectés, provoquent une forte anxiété. Comme chez les enfants atteints d’autisme, des difficultés motrices peuvent être présentes.

Les symptômes du syndrome de Rett

Les symptômes du syndrome de Rett apparaissent le plus souvent chez une petite fille dont les cinq premiers mois de vie se sont déroulés sans trouble du développement. Entre les âges de cinq et trente mois, l’enfant perd sa capacité à utiliser ses mains, à se déplacer, à parler et à établir des liens sociaux avec son entourage. Pendant cette période, la croissance de son crâne est inférieure à la normale. Des mouvements stéréotypés des mains (torsions) apparaissent durant la période où l’enfant perd sa dextérité manuelle.

Les symptômes du trouble désintégratif de l'enfance

Les symptômes du trouble désintégratif de l’enfance apparaissent chez des enfants dont le développement était normal jusqu’à l’âge d’au moins deux ans. Ensuite, l’enfant commence à perdre ses acquis au niveau du maintien des liens sociaux, du langage, du jeu, des mouvements et de la propreté. Ensuite, des symptômes proches de ceux de l’autisme infantile apparaissent.

Quelles sont les autres maladies associées aux troubles autistiques ?

Chez les personnes qui souffrent de troubles envahissants du développement (TED), d’autres maladies sont observées assez fréquemment.

Les troubles du sommeil et l'hyperactivité dans les TED

Les troubles du sommeil concernent plus de la moitié des enfants atteints d’autisme infantile, en particulier les filles. De plus, des troubles du déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDAH) sont fréquemment observés (dans environ 50 % des cas).

Le retard mental dans les TED

Le retard mental ne fait pas partie des critères de diagnostic de l’autisme. Il est présent chez environ 70 % des personnes atteintes d’autisme (40 % sous une forme sévère, 30 % sous une forme légère), mais ce n’est pas un élément systématique des troubles autistiques. Il est absent chez les personnes atteintes de syndrome d’Asperger.

L'anxiété et la dépression dans les TED

L’anxiété et la dépression sont difficiles à dépister chez les personnes qui souffrent de retard mental. Chez celles qui ne présentent pas de retard mental, ou ne présentent qu’une forme légère, l’anxiété et la dépression sont fréquentes, en particulier en cas de syndrome d’Asperger, du fait de l’isolement social ressenti par de nombreux patients.

L'épilepsie dans les TED

L’épilepsie est plus fréquente chez les personnes présentant des TED que dans la population générale. Elle concerne, selon les formes de TED, entre 5 et 40 % des patients. Le risque d’épilepsie est plus élevé chez les filles que chez les garçons, ainsi que chez les personnes qui souffrent d’un TED associé à un retard mental. L’épilepsie apparaît plutôt à l’âge préscolaire ou à l’adolescence.

Actualités

Résultats de l'indice HAQ au niveau mondial en 2016 (source : Lancet).

Comparaison affinée de l’accès aux soins de qualité pour 32 pathologies à la mortalité prématurée évitable

Discussion entre professionnels de santé dans un hôpital (illustration).

Risque d’erreur médicale aux urgences : étude française encourageante de l’impact des vérifications croisées

Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Sapeurs Pompiers de Paris, reçoit le premier Prix du Concours Lépine 2018 pour l'invention du MedPack (photo : @ConcoursLepine).

Concours Lépine 2018 : MedPack et trois autres innovations santé au tableau d’honneur