En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Colique du nourrisson

Mis à jour : Vendredi 06 Février 2009

Les coliques du nourrisson désignent des crises de pleurs survenant le plus souvent après la tétée ou le biberon. Ces crises sont déconcertantes pour les parents, parce qu’elles surviennent soudainement et disparaissent d’elles-mêmes.

Quels sont les symptômes de la colique du nourrisson ?

nourrisson colique

Les coliques du nourrisson apparaissent quelques semaines après la naissance. Elles sont dues à des spasmes de l’intestin. Après son repas, le nourrisson est calme et content, puis se met soudain à pleurer. Il se tortille, devient rouge et semble souffrir sans raison visible. Il est parfois ballonné, avec le ventre dur. Ces crises ont lieu plus fréquemment en fin d’après-midi ou en début de nuit, et lorsque le bébé est allongé. L’enfant est difficile à calmer. Il émet parfois des gaz ou des selles, ce qui semble le soulager. Ces crises disparaissent généralement au cours du troisième ou du quatrième mois, aussi soudainement qu’elles sont apparues.

Quelles sont les complications éventuelles de la colique du nourrisson ?

Aussi désagréables soient-elles, les coliques du nourrisson sont bénignes et cessent spontanément. Mais si elles s’accompagnent de vomissements ou de douleurs abdominales, il peut s’agir d’une affection plus grave nécessitant une consultation médicale en urgence. Si l’enfant a de la fièvre, les coliques peuvent en fait révéler une infection, notamment une gastro-entérite. Ce ne sont alors plus des coliques du nourrisson à proprement parler.

Actualités

Les professionnels de santé doivent s'opposer au sexisme et, bien sûr, au harcèlement en milieu médical. L'Ordre encourage les victimes à porter plainte (illustration).

Harcèlement sexuel en milieu médical : l’Ordre fixe 3 principes après une enquête auprès de 2 946 internes

Les interventions nutritionnelles sont associées à une baisse du risque de décès chez les personnes obèses (illustration).

Obésité : pour la première fois, une vaste étude montre que perdre du poids diminue le risque de décès

Le vaccin contre la grippe s'administre par voie intramusculaire ou sous-cutanée profonde (illustration).

Grippe saisonnière : quels patients peuvent désormais être vaccinés par les infirmières/infirmiers ?