En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes de la constipation chez l’enfant

Mis à jour : Mercredi 29 Janvier 2014

Chez le nourrisson, la constipation bénigne peut être le signe d’un apport insuffisant en eau. C’est le cas, par exemple, lorsque la mère qui allaite ne boit pas assez, que le lait artificiel est insuffisamment dilué ou qu’un climat chaud tend à déshydrater l’enfant. La constipation peut également être due à un excès de farines ou d’épaississants dans le biberon, ou à un excès d’aliments constipants (chocolat, coing, banane, riz, féculents, etc.) dans l’alimentation de la mère qui allaite.

Chez le jeune enfant, la constipation est la plupart du temps d’origine alimentaire : par exemple, une alimentation pauvre en fibres (comme les légumes verts, crudités, fruits, céréales complètes) et trop riche en aliments constipants. La constipation survient également lorsque l’enfant ne boit pas suffisamment, en particulier en cas de fièvre ou de fortes chaleurs. La constipation peut également avoir une origine psychologique, en particulier au moment de l’acquisition de la propreté si les parents sont anxieux à ce sujet. Des situations stressantes pour l’enfant sont également à l’origine de constipation : entrée à l’école maternelle ou à l’école primaire, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, voyage, etc.

Enfin, il arrive que l’état des toilettes de certaines collectivités (absence de papier, mauvais entretien, isolement difficile) favorise l’apparition de constipation chez des enfants qui préfèrent se retenir pendant la journée.

Actualités

L'étude Vican5 a été réalisée par l'Inserm et publiée le 20 juin 2018 sur le site de l'Inca.

VICAN5 : 5 ans après un diagnostic de cancer, 33 % des patients n’ont pas de suivi en médecine générale

Les troubles de l'érection sont associés à un risque cardiovasculaire deux fois plus élevé chez les hommes de plus de 60 ans (illustration).

Risque cardiovasculaire : nouvelles données favorables à une valeur prédictive de la dysfonction érectile

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019