En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Croûtes de lait (dermite séborrhéique)

Mis à jour : Mardi 03 Juillet 2018

Les croûtes de lait (également appelées dermite ou dermatite séborrhéique) surviennent fréquemment chez les enfants au cours des six premiers mois. Ni graves ni gênantes, elles peuvent néanmoins persister, s’étendre ou s’infecter. Ces croûtes liées à un excès de production de sébum par la peau n’ont aucun rapport avec le lait.

Quels sont les symptômes des croûtes de lait ?

Les croûtes de lait apparaissent sur le cuir chevelu, le plus souvent à partir de la fontanelle, et parfois sur le visage. Elles forment des plaques d’épaisseur variable, le plus souvent blanchâtres, parfois jaunâtres, grisâtres ou brunâtres. Ces plaques, d’aspect plus ou moins gras, adhèrent fortement à la peau. Parfois, elles s’étendent et se rejoignent jusqu’à former une sorte de carapace écailleuse sur le cuir chevelu. Elles peuvent également apparaître sur les fesses et dans les plis de peau.

Les zones croûteuses sont souvent entourées d'un liseré rouge. Elles ne démangent pas et le bébé ne montre aucun signe d'inconfort.

Quelles sont les complications des croûtes de lait ?

Les croûtes de lait ne sont ni graves ni même gênantes pour l’enfant, mais elles sont inesthétiques et peuvent persister des mois. Elles peuvent être infectées par des bactéries ou des levures (Candida). Les croûtes s’étendent parfois au reste du corps, avec un aspect plus rouge. On parle alors de maladie de Leiner-Moussous. Dans certains cas, les croûtes de lait peuvent évoluer vers un eczéma atopique (allergique).

Actualités

La campagne #MeToo, lancée en octobre 2017 suite à l'affaire Weinstein, vise à sensibiliser la société sur la fréquence et l'impact dévastateur du harcèlement et des agressions sexuelles.

Harcèlement sexuel et agressions sexuelles des femmes : étude des risques santé à long terme

Examen clinique de la glande thyroïde (illustration).

Hypothyroïdie fruste sans facteur de risque : 21 essais randomisés confirment l’inutilité d’un traitement

L'escatilopram pourrait réduire les complications cardiaques chez les patients dépressifs après un accident coronarien (illustration).

Dépression après un syndrome coronarien aigu : prendre un antidépresseur améliore-t-il le risque cardiaque