En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Enurésie (pipi au lit)

Mis à jour : Mercredi 08 Juin 2016

Lorsqu’un enfant âgé de plus de cinq ans ne contrôle pas l’émission de ses urines, on parle d’énurésie. Environ 15 % des enfants sont concernés, dont les deux tiers sont des garçons. Le traitement de ce problème nécessite une mise en confiance et des encouragements.

Quels sont les symptômes de l’énurésie ?

enfant pipi au lit

Même si la propreté est normalement acquise vers quatre ans, on parle d’ énurésie lorsqu’un enfant de cinq ans ou plus ne peut se passer régulièrement de couches la nuit (énurésie primaire) ou bien si, après avoir atteint le stade de propreté, il recommence brusquement à mouiller son lit (énurésie secondaire, moins fréquente). Plus rarement, l’enfant souffre également d’incontinence urinaire pendant la journée. Jusqu’à l’âge de sept ans, tous les enfants peuvent occasionnellement connaître un petit accident de fuite urinaire, sans souffrir pour autant d’énurésie nocturne.

Quelles sont les complications éventuelles de l’énurésie ?

Faire pipi au lit ne donne pas lieu à des complications. Il y a problème lorsque les parents font trop grand cas de ce phénomène et créent chez l’enfant un sentiment de culpabilité. Ce sentiment peut même aggraver le phénomène si on l’associe à l’idée de dégoût ou de honte. Il est souvent nécessaire d’en parler au médecin pour briser ce cercle vicieux.

Actualités

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?

Les femmes répondent, en général, mieux aux antipsychotiques mais sont également plus sujettes aux possibles effets secondaires (illustration).

Médicaments antipsychotiques : l'efficacité et la tolérance diffèrent en fonction du genre