En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas d’énurésie ?

Mis à jour : Mercredi 08 Juin 2016

Que faire quand son enfant fait pipi au lit ?

    Le traitement de l’énurésie repose sur des mesures qui visent à redonner confiance à l’enfant, à le responsabiliser et à encourager ses progrès.
  • Expliquez-lui les causes possibles de son problème (concernant la vessie et le sommeil) en utilisant des mots qu’il comprend et en faisant, éventuellement, un dessin.
  • Précisez-lui qu’il n’est pas le seul à souffrir de ce problème et que d’autres enfants de sa classe sont probablement dans le même cas.
  • Ne dramatisez pas le pipi au lit. Ne le grondez pas et ne le punissez pas. On obtient de meilleurs résultats en se montrant patient, compréhensif et affectueux.
  • Ne le faites pas culpabiliser et évitez d’en parler devant des personnes étrangères au cercle familial proche.
  • Impliquez-le dans son traitement en lui faisant enlever les draps mouillés pour les mettre dans la machine à laver, sans en faire une punition. Faites-lui tenir un journal des jours secs et des jours humides qu’il montrera à son médecin. Encouragez une relation directe entre l’enfant et son médecin.
  • Simplifiez-vous la vie en utilisant des draps qui ne se repassent pas et protégez le matelas par une alèze imperméable.
  • Diminuez la quantité de boisson prise après 18 heures. Mais ne le privez pas de boire quand il a soif sous prétexte qu’il mouille son lit !
  • Veillez à ce qu’il aille aux toilettes avant de se coucher.
  • Dans la journée, incitez-le à aller régulièrement faire pipi et apprenez-lui à faire pipi en plusieurs fois (en arrêtant le jet). Cela lui montrera qu’il est capable de se contrôler.
  • Félicitez l’enfant ou donnez-lui une petite récompense chaque fois qu’il ne mouille pas le lit (par exemple une image à coller dans un cahier) ; cela peut avoir un effet positif, sans pour autant faire pression sur lui.
  • Placez des veilleuses dans sa chambre, les couloirs et les toilettes, pour rassurer l’enfant lorsqu’il se lève la nuit pour uriner.
  • Lorsque l’on soupçonne que des problèmes psychologiques sont peut-être à l’origine de l’énurésie nocturne, la consultation d’un pédopsychologue ou d’un pédopsychiatre peut se révéler utile. Demandez conseil à votre médecin.
  • Assurez-vous que votre enfant possède un espace personnel suffisamment vaste. Parfois, l’énurésie est liée à l’absence d’un espace identifié comme étant le sien.

Les menaces, le port systématique d’une couche, ou le réveil systématique de l’enfant au milieu de la nuit pour le faire uriner n’ont pas d’efficacité à long terme.

Conduite à tenir en cas de pipi au lit
  Lorsqu'à l'âge de cinq ans, l'enfant mouille encore son lit chaque nuit.
  Lorsqu'on craint que le fait de mouiller le lit ne soit dû à une affection de la vessie (urine nauséabonde, enfant qui se plaint d'avoir mal en urinant ou de ressentir comme une brûlure, envie continuelle d'uriner, perte de poids ou d'appétit, fièvre).
  Si le trouble recommence après une période de propreté et ne s'arrête pas spontanément en quelques jours.
  Si cela crée des problèmes à toute la famille.
  Lorsque l'enfant en souffre.
  Si toutes les mesures prises n'ont eu aucun effet.
  Si les pipis au lit ne se produisent pas toutes les nuits, mais suffisamment régulièrement pour que les parents se décident à intervenir (explication et dédramatisation).
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Ce que fait le médecin en cas d’énurésie

Il procède à une analyse de l’urine pour voir s’il y a une infection des voies urinaires et fait une analyse de sang pour déceler un diabète éventuel. S’il pense qu’il y a une malformation des voies urinaires, il entreprend d’autres examens (par exemple, une radiographie ou une échographie). S’il ne trouve aucune cause physique (ce qui est presque toujours le cas), il convient d’un traitement avec les parents et l’enfant.

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un