En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de fesses rouges ?

Mis à jour : Lundi 03 Avril 2017

Que faire en cas d'érythème fessier du nourrisson ?

    Dès que les premières rougeurs apparaissent, ayez les bons réflexes.
  • Dans la mesure du possible, laissez votre bébé fesses nues.
  • Changez plus fréquemment ses couches, en particulier s'il a de la diarrhée.
  • Nettoyez ses fesses au savon de Marseille, suivi d'un rinçage abondant et d'un séchage à l’aide de mouchoirs en papier ou au sèche-cheveux avec de l’air froid.
  • Après la toilette, appliquez sur ses fesses un produit qui les isole de l'humidité. A base de talc, d'oxyde de zinc ou d'huiles de poisson, ces traitements locaux (crèmes, pommades, gels, etc.) sont disponibles sans ordonnance en pharmacie.
  • Faites-lui prendre des bains de siège avec un produit antiseptique doux qui contribuera à accélérer la guérison (par exemple solution de Millian ou éosine aqueuse à 2 %). Demandez conseil à votre pharmacien.
Conduite à tenir en cas de fesses rouges du nourrisson
  alt Si l'érythème devient pénible à supporter pour le bébé.
  alt Si l'érythème présente des signes d'infection (lésions blanchâtres ou jaunâtres).
  alt Si l'érythème est présent dans les plis du cou, sur les aisselles ou derrière les oreilles.
  alt Si l'érythème persiste après quelques jours d'automédication.
  alt Si l'enfant a déjà connu un épisode de ce genre et qu'il le supporte.
Légende
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas d’érythème fessier du nourrisson ?

Le médecin examine votre bébé et vérifie qu’il n’y a pas d’autres problèmes de peau : eczéma atopique, psoriasis, infection bactérienne (impetigo), etc. Il examine également sa bouche à la recherche d’une candidose (ou muguet). Lors d'érythème fessier, le médecin prescrit un traitement pour soulager l'irritation et limiter le risque d’infection (solution antiseptique, crème cicatrisante et protectrice, etc.). En cas d’infection, il prescrit un traitement antibiotique (en cas d’infection par des bactéries) ou antimycosique (en cas d’infection par des levures).

Actualités

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité