Comment réagir en cas de fesses rouges ?

Mis à jour : Jeudi 11 Juin 2020

Que faire en cas de fesses rouges du nourrisson ?

    Dès que les premières rougeurs apparaissent :
  • Si c’est possible, laissez votre bébé fesses nues.
  • Changez plus fréquemment ses couches.
  • Nettoyez ses fesses au savon de Marseille, suivi d'un rinçage abondant et d'un séchage à l’aide de mouchoirs en papier.
  • Après la toilette, appliquez sur ses fesses un produit qui les isole de l’humidité, disponible sans ordonnance en pharmacie.
  • Faites-lui prendre des bains de siège avec un produit antiseptique doux. Demandez conseil à votre pharmacien.
Conduite à tenir en cas de fesses rouges du nourrisson
  alt Si l'érythème devient pénible à supporter pour le bébé.
  alt Si l'érythème présente des signes d'infection (lésions blanchâtres ou jaunâtres).
  alt Si l'érythème est présent dans les plis du cou, sur les aisselles ou derrière les oreilles.
  alt Si l'érythème persiste après quelques jours d'automédication.
  alt Si l'enfant a déjà connu un épisode de ce genre et qu'il le supporte.
Légende
alt Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas d’érythème fessier du nourrisson ?

Le médecin examine votre bébé et vérifie qu’il n’y a pas d’autres problèmes de peau : eczéma atopique, psoriasis, infection bactérienne (impetigo), etc. Il examine également sa bouche à la recherche d’une candidose (ou muguet). Lors d'érythème fessier, le médecin prescrit un traitement pour soulager l'irritation et limiter le risque d’infection (solution antiseptique, crème cicatrisante et protectrice, etc.). En cas d’infection, il prescrit un traitement antibiotique (en cas d’infection par des bactéries) ou antimycosique (en cas d’infection par des levures).

Actualités

Traquer le SARS-CoV-2 dans les stations d'épuration (illustration).

Lire dans les eaux usées : une autre arme contre la COVID-19

Représentation en 3D de papillomavirus humains (illustration).

Cancer de l'utérus : le test HPV recommandé pour le dépistage chez les femmes de 30 ans et plus

Des études de séroprévalence en cours dans la COVID-19 (illustration).

Tests sérologiques de la COVID-19 : une interprétation qui n'est pas si simple