Fièvre de l’enfant

Mis à jour : Mardi 14 Janvier 2020

La fièvre est généralement une réaction du corps face à des micro-organismes qui s’y sont introduits. Un bébé ou un enfant en bas âge a de la fièvre si sa température rectale dépasse 38 °C. Il n’est pas nécessaire de traiter celle-ci lorsqu’elle reste inférieure à 38,5 °C. Lorsqu’un traitement s’avère nécessaire pour faire baisser la température, il est préférable d’utiliser du paracétamol.

Quand parle-t-on de fièvre chez l’enfant ?

La fièvre n’est pas une maladie en soi, mais une manifestation signalant une réaction de l’organisme, le plus souvent face à une infection. Un bébé ou un enfant en bas âge a de la fièvre si sa température rectale dépasse 38°C. Les signes de la fièvre chez un enfant sont la fatigue et l’abattement, les yeux brillants, la peau sèche et chaude surtout sur le visage et le dos, la peau humide et légèrement froide sur les jambes et les bras, une respiration accélérée et une soif intense.

Quelles sont les causes de la fièvre chez l’enfant ?

La plupart du temps, chez l’enfant, la fièvre est provoquée par une infection virale ou bactérienne : otite, gastro-entérite, angine, infection urinaire, bronchiolite, par exemple. La fièvre peut également être due à un coup de chaleur ou un coup de soleil. Parfois, elle apparaît de manière temporaire après une vaccination. La présence simultanée d’une sensibilité excessive à la lumière, d'une raideur de la nuque, d'une grande fatigue, ou de vomissements doit amener à consulter en urgence.

Comment bien prendre la température d’un enfant ?
La meilleure façon de mesurer la température d’un enfant est d’utiliser un thermomètre électronique par voie rectale (par l’anus). L’utilisation d’un thermomètre électronique dans la bouche demande plus de temps et doit être corrigée, la bouche étant moins chaude que le corps. Les thermomètres infrarouges à utiliser dans l’oreille sont rapides (une seconde) mais exigent une bonne technique pour viser le tympan avec l’appareil. Les bandelettes à poser sur le front sont réservées à certaines circonstances.

Quelles sont les complications éventuelles de la fièvre chez l’enfant ?

Les complications viennent le plus souvent de la maladie ayant causé la fièvre. Néanmoins, chez les enfants qui y sont prédisposés, une poussée brutale de fièvre peut déclencher des convulsions. Le corps de l’enfant se raidit brusquement, l’enfant roule des yeux et présente des spasmes des bras et des jambes, parfois du corps tout entier. Ces convulsions ne durent guère plus de quelques minutes, mais elles nécessitent la consultation d’un médecin.

De plus, chez les bébés qui ne boivent pas suffisamment, une forte fièvre peut entraîner une déshydratation.

Actualités

Entre 2006 et 2017, la prescription d'opioïdes forts a augmenté d'environ 150 % en France

Restriction de la durée de prescription de tramadol : retour sur les raisons de cette décision

 La couverture vaccinale contre l'infection à HPV est particulièrement faible en France (illustration).

Vaccin anti-HPV : état des lieux français et leçons danoises

Pas de problème majeur en France concernant les apports en fer et en folates, mais des actions de prévention ciblées cependant nécessaires (illustration).

Attention aux carences en fer et en folates : les messages de l’étude nationale Esteban