En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes du TDAH

Mis à jour : Vendredi 26 Février 2016

Quelles sont les causes de l’hyperactivité ?

Les causes du TDAH sont mal connues. On retrouve fréquemment des difficultés familiales à l’origine de problèmes psychologiques, mais ce n’est pas toujours le cas. Des difficultés à la naissance ou des facteurs génétiques pourraient être en cause. Dans tous les cas, une évaluation psychologique de l’enfant est faite pour essayer d’identifier une cause, ou des facteurs aggravants.

Qu’est-ce que le questionnaire de Conners ?

Le questionnaire de Conners est un test destiné à mesurer les principales composantes du déficit d’attention chez les enfants. Il existe en fait deux questionnaires, un pour les parents et un pour les enseignants. Certaines des questions de ce test sont spécifiquement destinées à identifier un possible TDAH (test abrégé de Conners). Néanmoins, ce type de test n’a qu’une valeur indicative et seul un pédopsychiatre est capable de poser un diagnostic de TDAH avéré.

    Dans le test de Conners, les questions plus spécifiquement liées au TDAH sont :
  • Est-ce que l’enfant est agité, se tortille sur sa chaise ?
  • Est-ce que l’enfant fait des crises de colère, a des conduites imprévisibles ?
  • Est-ce que l’enfant est distrait ?
  • Est-ce que l’enfant perturbe les autres élèves ?
  • Est-ce que l’enfant fait la moue, boude facilement ?
  • Est-ce que l’enfant a une humeur qui change rapidement et de façon marquée ?
  • Est-ce que l’enfant est agité, va constamment à droite et à gauche ?
  • Est-ce que l’enfant s’excite facilement, est impulsif ?
  • Est-ce que l’enfant a de la difficulté à terminer ce qu’il commence ?
  • Est-ce que l’enfant s’énerve facilement quand il doit faire un effort ?

Actualités

L'étude Vican5 a été réalisée par l'Inserm et publiée le 20 juin 2018 sur le site de l'Inca.

VICAN5 : 5 ans après un diagnostic de cancer, 33 % des patients n’ont pas de suivi en médecine générale

Les troubles de l'érection sont associés à un risque cardiovasculaire deux fois plus élevé chez les hommes de plus de 60 ans (illustration).

Risque cardiovasculaire : nouvelles données favorables à une valeur prédictive de la dysfonction érectile

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019