En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes et les complications de la jaunisse

Mis à jour : Lundi 11 Octobre 2010

Quelles sont les causes de la jaunisse du nouveau-né ?

La jaunisse est le résultat d’une accumulation de bilirubine sous la peau. La bilirubine est un pigment issu de la dégradation des globules rouges lorsque ceux-ci sont naturellement éliminés. Normalement, la bilirubine est transformée par le foie et éliminée dans les selles et les urines. Chez les nouveau-nés, il arrive que le foie ne soit pas encore assez développé pour éliminer toute la bilirubine produite par le corps. Celle-ci s’accumule alors sous la peau. En quelques jours, le foie devient plus efficace et la bilirubine en excès est éliminée.

Dans les autres formes de jaunisse, l’accumulation de bilirubine est due soit à la destruction de grandes quantités de globules rouges (dans les jaunisses par incompatibilité sanguine), soit à un ralentissement du fonctionnement du foie (dans les hépatites). Une cause particulière est l’ictère au lait de la mère : l’allaitement modifie la façon dont la bilirubine est traitée par le foie. Ce type de jaunisse apparaît vers le cinquième ou le sixième jour et disparaît lors du sevrage. Elle est sans gravité.

Les jaunisses par incompatibilité sanguine
Lorsque le bébé et la mère n’ont pas le même groupe sanguin (par exemple, une mère du groupe O et un bébé du groupe A, B ou AB) ou si la mère est de rhésus négatif et le bébé de rhésus positif, un problème d’incompatibilité sanguine peut apparaître. Il entraîne une destruction des globules rouges du bébé et augmente ainsi le taux de bilirubine, ce qui provoque une jaunisse.

Quelles sont les complications de la jaunisse du nouveau-né ?

La jaunisse n'entraîne pas de complications en elle-même. Lorsqu'elle est provoquée par une autre maladie, ce sont les complications de celle-ci qui sont à craindre.

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?