Jaunisse du nourrisson

Mis à jour : Vendredi 22 Juin 2018

Chez les nouveau-nés, une forme de jaunisse bénigne survient fréquemment dans les jours qui suivent la naissance, en particulier chez les enfants prématurés. D'autres formes de jaunisse, plus rares et plus graves, existent également chez le nouveau-né et chez l'enfant.

Les symptômes de la jaunisse chez le nouveau-né

jaunisse de bébé

La jaunisse (ou ictère) se traduit par une coloration jaunâtre de la peau, des muqueuses et du blanc de l’œil. Chez les nouveau-nés, dont la peau est souvent rouge, on observe de fait une coloration orangée. La jaunisse bénigne, appelée également ictère physiologique, apparaît en général à l’âge de deux ou trois jours et disparaît spontanément avant la deuxième semaine. Lorsque la jaunisse apparaît dans les heures qui suivent la naissance et ne disparaît pas en une semaine, on a alors le plus souvent affaire à une jaunisse par incompatibilité de groupes sanguins. Chez un enfant plus grand, lorsque la jaunisse est d’origine infectieuse (hépatites virales), elle s’accompagne de fièvre, de fatigue, de vomissements et de diarrhée.

Quelles sont les complications de la jaunisse du nouveau-né ?

La jaunisse n'entraîne pas de complications en elle-même. Lorsqu'elle est provoquée par une autre maladie, ce sont les complications de celle-ci qui sont à craindre.


Quelles sont les causes de la jaunisse du nouveau-né ?

La jaunisse est le résultat d’une accumulation de bilirubine sous la peau. La bilirubine est un pigment issu de la dégradation des globules rouges lorsque ceux-ci sont naturellement éliminés. Normalement, la bilirubine est transformée par le foie et éliminée dans les selles et les urines. Chez les nouveau-nés, il arrive que le foie ne soit pas encore assez développé pour éliminer toute la bilirubine produite par le corps. Celle-ci s’accumule alors sous la peau. En quelques jours, le foie devient plus efficace et la bilirubine en excès est éliminée.

Dans les autres formes de jaunisse, l’accumulation de bilirubine est due soit à la destruction de grandes quantités de globules rouges (dans les jaunisses par incompatibilité sanguine), soit à un ralentissement du fonctionnement du foie (dans les hépatites). Une cause particulière est l’ictère au lait de la mère : l’allaitement modifie la façon dont la bilirubine est traitée par le foie. Ce type de jaunisse apparaît vers le cinquième ou le sixième jour et disparaît lors du sevrage. Elle est sans gravité.

Les jaunisses par incompatibilité sanguine
Lorsque le bébé et la mère n’ont pas le même groupe sanguin (par exemple, une mère du groupe O et un bébé du groupe A, B ou AB) ou si la mère est de rhésus négatif et le bébé de rhésus positif, un problème d’incompatibilité sanguine peut apparaître. Il entraîne une destruction des globules rouges du bébé et augmente ainsi le taux de bilirubine, ce qui provoque une jaunisse.

Peut-on prévenir la jaunisse du nouveau-né ?

Il n'existe pas de moyen de prévenir la jaunisse bénigne du nouveau-né. Lorsque le père et la mère sont de groupes sanguins différents et s'il existe un risque d'incompatibilité sanguine, une attention particulière est portée tout au long de la grossesse, ainsi que pendant et après la naissance. Pour prévenir la jaunisse due à une hépatite, il est recommandé de vacciner son enfant contre les hépatites A et B.

Certains bébés sont davantage à risque de développer une jaunisse bénigne : les prématurés, ceux qui ont peu d'appétit, ceux qui sont allaités par leur mère, ceux dont les frères et sœurs ont présenté une jaunisse après la naissance, ceux qui ont des globules rouges fragiles (en particulier chez les populations méditerranéennes, africaines ou asiatiques) et ceux qui ont présentent un hématome suite à un accouchement difficile.


Que peut-on faire soi-même en cas de jaunisse chez un bébé ?

Si votre enfant souffre de jaunisse bénigne et que vous l’allaitez au sein, votre médecin vous recommandera de le faire téter plus souvent (au moins huit à dix fois par jour). Cette mesure semble contribuer à accélérer la maturation du foie. Les bébés nourris au lait artificiel ont généralement un foie qui devient plus rapidement fonctionnel.

Vous pouvez également exposer votre bébé à la lumière du soleil à travers une vitre pendant une quinzaine de minutes, trois ou quatre fois par jour, pour accélérer la disparition de cette jaunisse bénigne.

Conseils sur l'attitude à adopter en cas de jaunisse de bébé
  alt Si la jaunisse du nouveau-né dure plus de cinq jours ou ne disparaît pas au bout d’une semaine.
  alt Si la jaunisse du nouveau-né s’accentue au lieu de disparaître.
  alt Si une jaunisse apparaît chez un nourrisson ou un enfant.
Légende
alt Consultez un médecin dans la journée.

Que fait le médecin en cas de jaunisse d'un nourrisson ?

Chez un nouveau-né qui présente une jaunisse bénigne, le médecin évalue le taux de bilirubine à l’aide d’un appareil qui le mesure au contact de la peau. Cette mesure est instantanée et indolore. Si le taux est élevé, il fait pratiquer un examen sanguin qui donnera une mesure plus précise. Si nécessaire, il prescrit alors un traitement par photothérapie : le bébé, les yeux protégés par des lunettes en tissu, est placé sous une lumière bleue qui transforme la bilirubine en une substance plus facile à éliminer. Ce traitement, pratiqué en séances de quelques heures plusieurs jours de suite, est indolore.

Lors de jaunisse par incompatibilité sanguine, le traitement varie selon la gravité des symptômes. Une photothérapie peut suffire, mais il arrive qu’une transfusion de sang soit nécessaire, parfois même une transfusion qui renouvelle complètement le sang du bébé. Si la mère désire continuer à allaiter, il est alors nécessaire de chauffer son lait pour détruire les anticorps qui s’attaquent aux globules rouges du bébé.

Lorsque la jaunisse est liée à une hépatite virale, le médecin prescrit les traitements adaptés au type d’hépatite en question.


Sources et références de l'article "Jaunisse du nourrisson"

  • Guide des enfants en bonne santé, Vidal, 2006