Oreillons et grossesse

Mis à jour : Vendredi 24 Août 2018

Les risques liés à la maladie chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, les oreillons n’entraînent pas de malformations fœtales mais provoque un risque accru de fausse couche au cours du premier trimestre de grossesse. Si une femme enceinte est exposée au virus des oreillons, une injection d'immunoglobulines (anticorps) peut être prescrite pour soutenir la réponse immunitaire.

La vaccination contre les oreillons chez la femme enceinte

Le vaccin contre les oreillons est constitué de virus vivants atténués. Les femmes enceintes ne doivent donc pas recevoir de vaccin ROR. En cas de vaccination d’une femme jeune, il est nécessaire d’éviter de débuter une grossesse dans le mois qui suit l’injection du vaccin. Néanmoins, une vaccination effectuée par inadvertance chez une femme qui ne se savait pas encore enceinte ne justifie pas d’interruption de grossesse.

Pour les femmes enceintes qui ne sont pas immunisées, la vaccination peut être en revanche réalisée après l’accouchement pendant l’allaitement.

Actualités

Entre 2006 et 2017, la prescription d'opioïdes forts a augmenté d'environ 150 % en France

Restriction de la durée de prescription de tramadol : retour sur les raisons de cette décision

 La couverture vaccinale contre l'infection à HPV est particulièrement faible en France (illustration).

Vaccin anti-HPV : état des lieux français et leçons danoises

Pas de problème majeur en France concernant les apports en fer et en folates, mais des actions de prévention ciblées cependant nécessaires (illustration).

Attention aux carences en fer et en folates : les messages de l’étude nationale Esteban