En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Poussée dentaire

Mis à jour : Vendredi 05 Décembre 2014

L’apparition des premières dents chez le nourrisson est un long processus. Certains d’entre eux ont de la diarrhée ou de la fièvre au même moment, mais il s’agit sans doute de coïncidences : selon de nombreux pédiatres, elles sont habituelles à cet âge et il n’y a pas de preuve qu’elles soient vraiment en rapport avec l’apparition des dents.

Bébé poussée dentaire

Quels sont les symptômes des poussées dentaires ?

Les premières dents de lait font leur apparition généralement entre le troisième et le huitième mois. Lorsque les dents percent, l’enfant peut être agité, pleurnicher, avoir moins d'appétit. Il peut avoir les joues rouges et le menton irrité. Il met constamment les doigts dans la bouche et mâche tout ce qui lui tombe sous la main. La sécrétion de salive devient plus intense.

Comment se développent les dents des enfants ?
Des bourgeons de dents se forment dans la mâchoire avant la naissance. Par la suite, ils vont se développer et se calcifier. L’apparition des dents suit un calendrier très variable d’un enfant à l’autre. La première dent fait généralement son apparition avant le sixième mois, mais la percée peut être plus précoce ou plus tardive. Dans les 2 ans qui suivent, les vingt dents de lait vont pousser successivement. Les dents de lait ont un émail moins épais que celui des dents définitives et sont donc particulièrement sensibles aux caries.

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?